La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Justice > Henri LECLERC

Henri LECLERC

président de la Ligue nationale des droits de l’homme

Les Droits de l’Homme dans le monde

mercredi 25 novembre 1998 20h30


Me Henri Leclerc, président de la Ligue des droits de l’homme parlera de la situation actuelle des Droits de l’homme dans le monde et du combat que mène la Ligue pour défendre ces droits. Cette conférence sera une façon de célébrer le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme et le 100e anniversaire de la Ligue des droits de l’homme.




Le Télégramme de Brest 27 novembre 1998

Les droits de l’homme avec Me Henri Leclerc

La conférence " haut de gamme " de la Liberté de l’esprit déçoivent très rarement. Celle de mercredi soir, orientée par le thème " La solution des Droits de l’homme dans le monde ", a été fidèle à la tradition, claire et précise. Animée par Me Henri Leclerc, célèbre avocat, président de la Ligue nationale des droits de l’homme, elle a rassemblé environ 350 auditeurs au Chapeau-Rouge.

A vrai dire, Henri Leclerc s’est quelque peu écarté du thème initialement proposé. Son discours s’est en effet articulé autour d’un historique des Droits de l’homme. Trois dates anniversaire ponctuent un long et brillant discours, aux accents parfois lyriques. 1598 : édit de Nantes. 1898 : création de la Ligue des droits de l’homme. 1948 : proclamation par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme. " Hélas, malgré cette déclaration, les droits élémentaires de l’individu sont encore trop souvent bafoués ", souligne l’avocat. " C’est une observation sur laquelle il n’est pas superflu d’insister. la question des Droits de l’homme reste posée ".

Cinq questions au président de la Ligue des droits de l’homme

En marge de la conférence qui s’est tenue mercredi soir au Chapeau-Rouge, sur le thème des Droits de l’homme, Me Henri Leclerc a répondu aux questions du Télégramme.

Me Henri Leclerc, quelle est, globalement, la situation des Droits de l’homme dans le monde aujourd’hui ?

- On peut globalement parler de progrès. Nous assistons à la création d’un monde de droit. Néanmoins, beaucoup reste à faire. Des violations considérables subsistent non seulement en matière de droits individuels, mais aussi en matière de droits économiques et sociaux. L’avènement d’un monde où tous les droits de l’individu seraient garantis est à construire par l’action quotidienne.

Les fascismes et le communisme ont durablement marqué le siècle qui s’achève. Le néo-libéralisme, aujourd’hui dominant, ne constitue-t-il pas, à son tour, une atteinte aux Droits de l’homme ?

- Absolument. Vous avez raison. Le néo-libéralisme crée inconstestablement plus d’inégalités entre les individus. Parallèlement, les misères ne cessent de s’amplifier. L’enrichissement d’une petite minorité ne peut se faire sur le dos d’une grosse majorité.

Peut-on imaginer un monde au sein duquel le droit international prendrait le pas sur le droit des États ?

- On doit le rêver, on doit se battre pour le réaliser. Il faut construire un droit universel. " C’est un rêve ", pour remprendre la fameuse expression du pasteur Martin Luther-King, mais si ce rêve n’est pas réalisé le monde disparaîtra.

L’arrestation de Pinochet constitue un cas sans précédent dans l’histoire du droit international. Quel est votre sentiment sur cette affaire ?

- C’est un pas en avant, un progrès du droit international. La lutte contre l’impunité des tyrans constitue la première condition à la mise en place d’un régime de droit international. A ce titre, sachez qu’aujourd’hui même (mercredi 25, Ndlr), la Ligue des droits de l’homme (section française et Fédération internationale réunies) a porté plainte contre M. Laurent-Désiré Kabila, actuel président de la République démocratique du Congo. Dans ce pays, la torture est une pratique très fréquente.

Êtes-vous optimiste pour l’avenir des Droits de l’homme ?

- Je suis optimiste. Les hommes ont gagné, des progrès ont été accompli, même si des menaces se précisent. Cet optimisme est le moteur de notre action civique. Si nous ne croyions pas au progrès, nous n’agirerions plus …
<hr<


Biographie

Henri Leclerc est un avocat français né le 8 juin 1934.

Avocat depuis 1956, il a été président de la Ligue française des Droits de l’Homme de 1995 à 2000. Henri Leclerc est ancien membre du conseil de l’ordre des avocats de Paris. Henri Leclerc a accompagné le mouvement social, aux côtés des paysans travailleurs, des mineurs de fond, de la CFDT, des militants luttant pour l’amélioration des conditions de détention, des tenants d’une presse indépendante ; Il a plaidé pour la défense de clients célèbres comme le journal Libération, le mathématicien Alexander Grothendieck, Richard Roman (le docteur Archambault).

Il est également intervenu comme partie civile dans l’affaire Omar Raddad.

La série documentaire « Empreintes » de France 5 lui a consacré un numéro [1] le 28 septembre 2008






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0