La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Société > Travail, chomage > Guy AZNAR

Guy AZNAR

sociologue

Chômage et partage du travail

jeudi 21 novembre 1991 20h30


Le partage du travail, solution au chômage.

La seconde conférence organisée par " La liberté de l'esprit " dans le cycle " Penser le XXIè siècle ", aura lieu ce soir jeudi 21 novembre 1991, aux halles Saint-François (entrée côté France-Loisirs).

Guy Aznar, sociologue et président des " Amis de la terre ", abordera le sujet suivant : " Le partage du travail, une solution au chômage ".

Dans on dernier ouvrage, " Le travail, c'est fini et c'est une bonne nouvelle ", Guy Aznar réfléchit sur un phénomène majeur de notre temps : la quantité décroissante du travail. " Face à ce phénomène, écrit-il, l'alternative est simple : ou bien, arc-boutés sur le dogme du plein temps, nous devons nous résigner à une société à deux vitesses, ou bien nous organisons le grand partage qui verra chacun travailler progressivement moins et cela suivant des normes différentes de celles d'aujourd'hui. "

Envisageant cette seconde hypothèse, l'auteur propose alors des solutions inédites qui touchent à la fois le travail et l'utilisation du temps libre. Des solutions dont le seul objectif est de " déclarer la guerre au chômage " ...


Le partage du travail, solution au chômage

Deux cent vingt personnes - une salle archicomble - jeudi soir, aux halles Saint-François, à la conférence de Guy Aznar sur " Le partage du travail ". Sociologue, spécialiste de l'innovation, le conférencier a présenté sa conviction fondamentale. " Nous avons, grâce au progrès technique, une double chance. D'abord, celle de travailler moins. Et ce faisant, en partageant le travail, de supprimer le chômage. "

Dans un premier temps, Guy Aznar dénonça avec force les discours actuels sur le chômage. Un " J'accuse " à la Zola.  

J'accuse

" On nous ment, dit Guy Aznar. D'abord, en nous faisant croire qu'il y a 2 700 000 chômeurs. C'est faux, ils sont près de 4 500 000. Grâce à des artifices divers (préretraite à 55 ans, jeunes en " stage-parking ", etc ..., on cache l'atroce réalité. "

Ensuite, en faisant croire que cette situation est seulement provisoire. " Un discours hypocrite ! Nous vivons une situation structurelle. La promesse que la croissance va arranger les choses n'est pas crédible. Dans la logique actuelle, tout gain de productivité ne peut que supprimer des emplois. "

Enfin, en fermant les yeux sur cette situation qui constitue un " ferment d'explosion sociale ". Dans la société à deux vitesses qui est la nôtre, la mise à l'écart obéit à une "sélection néo-darwinienne. "  

Le travail ... un droit

Autre conviction de Guy Aznar : la nécessité de se battre parce que le travail est une valeur et un droit. " Facteur de réalisation personnelle, il est aussi un moyen de socialisation. " D'où sa critique à l'égard de la logique de pensée qui préside actuellement. " Verser des allocations aux gens sans emploi, c'est une manière de les mépriser. On en fait des assistés et on renforce la coupure de la société. Tout le monde sait que le Revenu minimum d'Insertion (RMI) n'est en fait très souvent, de manière déguisée, qu'un revenu minimum d'exclusion. Les chômeurs veulent du travail, pas l'aumône ! "  

Je propose

La solution pour Guy Aznar, c'est donc " Le partage du travail ". " La stratégie de base consiste à travailler moins, avec une perte corollaire de salaire. Mais, sans diminution de revenu. Grâce à ce que j'appelle le " second chèque " ou chèque de partage du travail. Sa provenance ? Les 400 milliards que coûte le chômage actuel ! "

Précisant que cette philosophie de base conduit à des solutions très diversifiées - dont certaines sont déjà expérimentées - Guy Aznar s'attacha ensuite à décrire les mécanisme de cette solution.

" La preuve qu'elle est techniquement possible, c'est qu'elle existe déjà dans certains secteurs économiques. Mais, pour l'adopter, il faut opérer un changement de mentalité. Et se dire que, qu'on le veuille ou non, le travail à plein temps, toute la vie, et pour tout le monde ... c'est fini ! A nous tous d'inventer de toute urgence des solutions ! "

Jean-Yves BOUDÉHEN,


Biographie

Licencié en droit et économie, diplômé en psychologie sociale de l’Institut de psychologie de Paris, Guy Aznar est le fondateur de Synapse, qui a été la première structure française de créativité et la pépinière des spécialistes français dans ce domaine.

Il a publié plusieurs livres sur la créativité, dont « La créativité dans l’entreprise », en 1972, (Editions d’Organisation. Epuisé) et « l’Animation créative des groupes » en 1976 (Editions d’Organisation. épuisé).

Un très récent livre, « Idées - 100 techniques pour les produire et les gérer », (Editions d’Organisation) vient d’être publié en juin 2005 et fait le point sur l’ensemble des méthodes de développement de la créativité, aussi bien des méthodes utilisées en groupes que des techniques de recherches rationnelles et des systèmes de collecte d’idées.

Guy Aznar a développé des méthodologies originales en créativité (voir articles et dossiers) et mis au point des modes d’organisation de la créativité qui ont été mis en œuvre depuis 20 ans, dans de nombreuses entreprises.

Il s’est intéressé à la créativité appliquée au domaine social, en particulier au thème du Temps (temps de loisir, temps de travail, temps de retraite, rythmes sociaux, etc…) et il a effectué de multiples recherches prospective pour des organismes publics à ce sujet (notamment une série de films télévisés). Parmi ses livres sur ce thème citons : « Tous à mi temps » (Le Seuil 1981) ; « Emploi, la grande mutation » (Hachette 1995) ; « La fin des années Chômage » (Syros. 1999).

Il s’est également intéressé aux recherches tournées vers le futur et à la prospective.

Il est actuellement Président de l’Association française pour le développement de la créativité, qui regroupe la plupart des spécialistes français de créativité (www.crea-france.com).

Il est l’un des organisateurs du premier colloque français de créativité : Le colloque de créativité de Paris, en collaboration avec l’Université de Paris René Descartes (www.crea-univ.com).

Il participe régulièrement à de nombreux colloques et conférences à l‘étranger notamment en Italie (colloque de Sestri), aux USA (colloque de CPSI), en Espagne, en Turquie, en Pologne, etc…






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0