La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Société > Jean-Marie CHARON

Jean-Marie CHARON

Sociologue, spécialiste des médias, chercheur au CNRS

Le rôle des médias dans la société

mardi 18 avril 2006 20h30

Jean-Marie Charon, sociologue, ingénieur d’études au CNRS est membre du Centre d’étude des mouvements sociaux (de l’EHESS). Ses recherches et son enseignement portent sur les médias, le journalisme et l’information. Il s’intéresse particulièrement aux transformations de la presse écrite, aux évolutions du métier de journaliste et aux relations entre les médias et la justice.


Enregistrements audio de la conférence-débat

Présentation

Conférence

Débat


Les combats pour la liberté de l’information et la démocratie ; la liberté de l’information et pluralisme de la presse ; le débat d’idées ; le suivi et l’analyse des grands acteurs politiques et sociaux ; le compte rendu et critique du pouvoir politique : quatrième pouvoir ou contre-pouvoir ?
Le déclin des formes de sociabilité et montée du rôle des médias ; l’élargissement constant de l’éventail des domaines traités : santé, éducation, sciences, environnement, etc ; le principal loisir, particulièrement pour les milieux populaires ; les nouvelles responsabilités et les attentes du corps social à l’égard des médias.
La circulation et l’échange des données pour les entreprises ; des outils à la disposition des entreprises : la communication ; publicité, promotion, communication ; les médias comme secteur économique : la montée en puissance des groupe de communication.
La crise de confiance et les critiques à l’égard des médias ; les solutions appelées par les autorités morales et instances consultatives formation, chartes, instance de sanction ; la perception du problème par les journalistes ; l’enjeu de la responsabilité des journalistes ; le nécessaire débat public sur les conditions de production de l’information : formation, critique, débats.
Voila autant de thèmes qui seront abordés par Jean-Marie CHARON lors de sa conférence faisant ainsi le point sur les rapports des médias avec la démocratie, l’importance qu’ils prennent dans notre vie quotidienne, comment ils s’ajustent avec la vie économique et enfin quelles sont ses responsabilités au coeur du débat public.



20/4/2008

Liberté de l’esprit : « Médias et société » en question

Chercheur au CNRS, Jean-Marie Charon était mardi, l’invité de la Liberté de l’esprit. On doit à ce spécialiste des médias une dizaine d’ouvrages (parus à « La Découverte ») parmi lesquels « Les médias en France » (2003) ou bien encore « La presse quotidienne » (2005).

Quels liens unissent « Médias et société » ?

Interview.

En France, quand on pense médias, on songe immédiatement à l’Etat. A tort ou à raison ? La presse, en effet, est née en France dans le giron de l’Etat, sous Richelieu. Il y avait sous l’Ancien Régime une censure qui ne choquait pas. La Révolution affirme la liberté d’expression mais ne libère pas la presse. Pendant très longtemps, les journaux français ont été très politiques et liés, de fait, à des partis politiques. Songeons aux carrières de Clemenceau et Jaurès, qui ont également été de grands hommes de presse. A la Libération, l’ordonnance de 1944 confie les journaux à des résistants, sur des critères essentiellement politiques. L’autonomie vis-à-vis de l’Etat se renforce fortement à partir des années 1960, mais ce n’est qu’à partir des années 1980 que la radio et la télévision échappent au monopole. Aujourd’hui, l’indépendance n’est pas une donnée entièrement acquise, mais il faut se méfier de l’image idyllique des médias anglo-saxons. Quoique très puissants, les médias américains peuvent, eux aussi, connaître des moments d’errements. Globalement, les médias jouent néanmoins ce que j’attends d’eux, à savoir un rôle de contrôle sur les pouvoirs. Les quotidiens nationaux français ont toutes les peines du monde à trouver des lecteurs. A quoi est due la crise ? Sans doute ne sont-ils pas suffisamment proches des attentes du lecteur qui est moins sensible, depuis la fin de la guerre d’Algérie, aux grands enjeux internationaux. La presse quotidienne parisienne l’a compris, mais a mis du temps à s’adapter. La véritable accompagnatrice de la société contemporaine a été la presse magazine, dont le succès est remarquable. Elle s’est spécialisée et segmentarisée, accompagnant de fait l’individualisation croissante au sein de notre société. Les médias traversent actuellement une mutation avec le développement de l’Internet... Les enjeux sont énormes et ne concernent pas uniquement l’Internet mais aussi les téléphones mobiles, sur lesquels on va recevoir de plus en plus d’informations ! Nous allons vivre, en la matière, une révolution comparable à celle des années 20 avec la radio et les années 30 avec la télévision. On assiste déjà à la fusion de bouquets de télévision, tandis que les radios se transforment avec les podcasts. Tout ceci va avoir des effets divers sur la presse écrite, qui va être dans l’obligation de se transformer. La concurrence entre cette dernière et la presse magazine va s’exacerber. On voit d’ailleurs de grands groupes industriels - Emap en Angleterre notamment - se débarrasser de leurs quotidiens. Le développement des gratuits est peut-être une réponse.



Biographie
Né le 28 septembre 1948.
Doctorat de sociologie (Paris V Sorbonne). Sociologue, spécialiste des médias, chercheur au CNRS (Centre d’Etude des Mouvements Sociaux).
Travaux sur les médias électroniques, la presse écrite, le journalisme, les relations médias/ justice, la déontologie de l’information.
Longtemps enseignant au Centre de Formation des Journalistes (CFJ) et à Sciences po Paris. Fait partie de l’équipe pédagogique de l’IEP de Rennes (Master de Management de la presse). Enseignements réguliers au Clemi, à Sciences Com’ (Nantes), au CPJ, etc.
Responsable de "l’Observatoire des pratiques et des métiers de la presse" (CFPJ), co-fondateur et directeur du MBA "Management des Entreprises de médias" (CFPJ) de 1994 à 1997.
Membre du cabinet de la Ministre de la culture et de la communication, Catherine Trautmann, Conseiller technique chargé des questions de presse écrite, de radio, de journalisme en 1997 et 1998.
Rédacteur en chef de MédiasPouvoirs de 1988 à 1992. Contributions régulières au Forum de La Croix. Membre des comités de rédaction des revues Réseaux et Hermès, ainsi que du Conseil scientifique de la revue Recherche en communication (Université de Louvain la Neuve).
Initiateur et président des Entretiens de l’Information (regroupant syndicats de journalistes, écoles de journalisme, entreprises de médias, associations, etc.) depuis 2001.
Administrateur de Reporters sans Frontières (RSF) et de l’association des Amis de la Maison des journalistes.
Membre du Comité d’orientation et de programmation du Clemi (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information).
Membre du comité consultatif des programmes d’ARTE. Dernières publications

- La presse magazine", La Découverte, 1999.
- Un secret si bien violé – La loi, le juge et le journaliste", Le Seuil, 2000.
- La presse des jeunes", La Découverte, 2002.
- Les médias en France", La Découverte, 2003.
- Armes de communication massives" (avec Arnaud Mercier), CNRS Editions, 2004.
- La presse quotidienne", La Découverte, 2005.


Voir en ligne : Jean-Marie CHARON dans Wikipédia






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0