La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats à Quimper
  Qui sommes-nous ?  |  Conférences à venir  -  précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact - adhésion

Accueil > International > Nicole Gnesotto

Nicole Gnesotto

professeure émérite au CNAM et vice-présidente de l’Institut Jacques Delors

L’Europe face à la guerre en Ukraine

vendredi 14 octobre 2022 19h00

L’Europe dans le remue-ménage géopolitique mondial.

Avant le déclenchement de la guerre en Ukraine, l’Europe semblait divisée, à la peine pour prendre place dans les conflits locaux comme dans les équilibres internationaux et la redistribution des zones d’influences entre les grands blocs (Chine, Russie, Etats-Unis).


  • Le déclenchement du conflit ukrainien a-t-il rebattu les cartes entre les grandes puissances et modifié les orientations de l’Europe ?
  • Les changements politiques en Europe (en cours et à venir) sont-ils de nature à soutenir ces orientations ?
  • Dans ce contexte, quels sont les enjeux pour l’Europe, quels scénarios peut-on percevoir pour son destin, avec quelles transformations ?

Spécialiste des questions européennes, Nicole Gnesotto est professeure émérite au CNAM et vice-présidente de l’Institut Jacques Delors. Elle a été la 1ère femme présidente de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale (IHEDN).
Elle a publié en janvier 2022 "Europe : changer ou périr", (Editions Tallandier). Elle nous présentera ses analyses, ses thèses et échangera avec les participants.



"L’Europe : changer ou périr", un essai de Nicole Gnesotto

"Prospérité, démocratie, solidarité : tels étaient les trois objectifs de la construction européenne lorsqu’elle commença avec la CECA et les traités de Rome, et tels ils demeurent. Le succès fut pendant longtemps au rendez-vous…" écrit l’historienne Nicole Gnesotto dans son essai L’Europe : changer ou périr paru aux éditions Tallandier en janvier dernier.

Il est vrai que la création de la CECA fut, après la Seconde Guerre mondiale, une grande avancée quant à la reconstruction de l’Europe dévastée par la guerre. Ici Robert Schumann était le continuateur avec Jean Monnet pour la France de l’idée d’une Europe Unie, voire des États-Unis de l’Europe, comme l’avait proposé Victor Hugo ou d’autres qui, au long de la première moitié du XXe siècle, avaient jeté les bases du concept d’une Europe unie, aussi une Europe politique, mais une Europe avec de nombreuses interrogations, Denis de Rougemont, Louise Weiss, Paul Valéry, le comte Coudenhove-Kalergi, Romain Rolland, Stefan Zweig, Jules Romain, Thomas Mann, Aristide Briand et tant d’autres.


Conférence organisée par Pierre Verluise fondateur du Diploweb.com, le 24 mars 2022, à la Prépa du Lycée ENC Blomet, en partenariat avec le Centre Géopolitique et ADEA MRIAE de l’Université Paris 1. Cette conférence est organisée dans le contexte de la Présidence française de l’Union européenne #PFUE. N. Gnesotto s’exprime à titre personnel. Elle publie « L’Europe : changer ou périr », préface de Jacques Delors, éd. Tallandier.


Voir en ligne : https://institutdelors.eu/




Messages

  • Lors de son exposé le jeudi 24 mars 2022 devant les étudiants des classes préparatoires du lycée Blomet, Mme Gnesotto Nicole a parlé de son livre : l’Europe : changer ou périr .

    L’origine de la construction européenne par Mrs Monnet et Schuman consisterait en premier lieu de réconcilier l’Allemagne et la France au sortir du deuxième conflit mondial . Au lieu de chercher à créer immédiatement des institutions politiques communes, il s’agirait de construire l’Europe par le commerce et l’intégration économique . Ainsi fut mise en place rapidement la C.E.C.A . Le traité de Rome de 1957, à mon avis personnel,
    encourageait déjà les états européens à bâtir une coopération économique . Par contre, il n’était pas question de législation sociale . Ce traité prônait déjà la libéralisation des Services Publics . L’interventionnisme d’Etat devait être petit à petit éliminé .

    De 1947 à 1991pendant la période de la guerre froide notre système économique et social issu du Conseil National de la Résistance de 1946 a bien fonctionné . Le travailleur occidental a bénéficié de l’existence du système économique soviétique . Les patrons et en particulier le C.N.P.F ; de l’époque n’osaient pas remettre en cause les droits acquis sociaux . Tout changea à partir de la chute de l’U.R.S.S. en 1991 et l’entrée dans la mondialisation . Très rapidement s’installa une Europe mondialisée ultra-libérale . On assiste même à une conversion à l’économie libérale de la Chine et de la Russie .

    Le mythe de la théorie de " la main invisible du marché " de l’économiste Adam Smith de 1755 refait surface pour le bonheur des grandes fortunes . De nombreuses entreprises européennes, en particulier de grands groupes, se délocalisent vers les pays du moins-disant social . Elles déménagent surtout vers des pays asiatiques où l’on peut exploiter une main-d’œuvre pauvre sans défense sociale . Dérèglementation des finances mondiales qui appliquent sans vergogne des spéculations outrancières et créent des poches de pauvreté sur le sol européen . Or un marché sans contrôle est soumis à la cupidité . La crise des sub-primes de 2008, mis en place au début des années 1980,la récession économique de 2011,la crise du COVID 19 en 2020 ont fait douter les populations de l’efficacité de gestion bienfaisante de l’U.E.

    La confiance dans les Etats-Unis, soi-disant gendarmes pacificateurs du monde libre, a vacillé . En effet en 2003 envahissement de l’Irak sous l’égide de l’Otan de l’Irak sans mandat de l’ ONU, en 2016 Donald Trump établit un protectionnisme douanier et exprime son mépris pour l’Europe qui n’arrive pas à payer sa sécurité .

    Par contre, je pense comme Mme Gnesotto quand elle affirme qu’il faut changer la foi absolue dans le commerce mondial . Elle préconise à juste titre un contrôle politique sur le marché pour éviter l’augmentation des inégalités sociales . Ce constat arrive bien tardivement en mars 2022 . Malheureusement, elle ne donne pas les solutions pour harmoniser le système politique économique et social de l’UE .

  • Lors de son exposé le jeudi 24 mars 2022 devant les étudiants des classes préparatoires du lycée Blomet, Mme Gnesotto Nicole a parlé de son livre : l’Europe : changer ou périr .

    L’origine de la construction européenne par Mrs Monnet et Schuman consisterait en premier lieu de réconcilier l’Allemagne et la France au sortir du deuxième conflit mondial . Au lieu de chercher à créer immédiatement des institutions politiques communes, il s’agirait de construire l’Europe par le commerce et l’intégration économique . Ainsi fut mise en place rapidement la C.E.C.A . Le traité de Rome de 1957, à mon avis personnel,
    encourageait déjà les états européens à bâtir une coopération économique . Par contre, il n’était pas question de législation sociale . Ce traité prônait déjà la libéralisation des Services Publics . L’interventionnisme d’Etat devait être petit à petit éliminé .

    De 1947 à 1991pendant la période de la guerre froide notre système économique et social issu du Conseil National de la Résistance de 1946 a bien fonctionné . Le travailleur occidental a bénéficié de l’existence du système économique soviétique . Les patrons et en particulier le C.N.P.F ; de l’époque n’osaient pas remettre en cause les droits acquis sociaux . Tout changea à partir de la chute de l’U.R.S.S. en 1991 et l’entrée dans la mondialisation . Très rapidement s’installa une Europe mondialisée ultra-libérale . On assiste même à une conversion à l’économie libérale de la Chine et de la Russie .

    Le mythe de la théorie de " la main invisible du marché " de l’économiste Adam Smith de 1755 refait surface pour le bonheur des grandes fortunes . De nombreuses entreprises européennes, en particulier de grands groupes, se délocalisent vers les pays du moins-disant social . Elles déménagent surtout vers des pays asiatiques où l’on peut exploiter une main-d’œuvre pauvre sans défense sociale . Dérèglementation des finances mondiales qui appliquent sans vergogne des spéculations outrancières et créent des poches de pauvreté sur le sol européen . Or un marché sans contrôle est soumis à la cupidité . La crise des sub-primes de 2008, mis en place au début des années 1980,la récession économique de 2011,la crise du COVID 19 en 2020 ont fait douter les populations de l’efficacité de gestion bienfaisante de l’U.E.

    La confiance dans les Etats-Unis, soi-disant gendarmes pacificateurs du monde libre, a vacillé . En effet en 2003 envahissement de l’Irak sous l’égide de l’Otan de l’Irak sans mandat de l’ ONU, en 2016 Donald Trump établit un protectionnisme douanier et exprime son mépris pour l’Europe qui n’arrive pas à payer sa sécurité .

    Par contre, je pense comme Mme Gnesotto quand elle affirme qu’il faut changer la foi absolue dans le commerce mondial . Elle préconise à juste titre un contrôle politique sur le marché pour éviter l’augmentation des inégalités sociales . Ce constat arrive bien tardivement en mars 2022 . Malheureusement, elle ne donne pas les solutions pour harmoniser le système politique économique et social de l’UE .

  • Dans la deuxième partie de son exposé au lycée Blomet,Mme Gnesotto développe la guerre en Ukraine depuis 1 mois puisque son intervention date du 24 mars 2022 . Pour elle, c’est une guerre choc qui lui cause un effet de sidération . L’agression de Poutine contre l’Ukraine lui paraissait donc inimaginable . L’interdépendance économique entre Nations ne serait donc plus un facteur de paix . C’est un réveil douloureux pour les européens surtout pour l’Allemagne qui dépend fortement de la Russie pur son approvisionnement en gaz .
    Face à ce brusque conflit les États européens rentrent dans une économie de guerre . En premier,l’Allemagne augmente son budget militaire de 100 milliards d’euros . Des mesures de sanctions économiques sont prises contre la Russie . Beaucoup d’entreprises européennes quittent la Russie . Renault et Total sont partis . La guerre monte en puissance à un point tel que le Sommet de l’Otan fournit des protections contre les attaques chimiques .
    Depuis longtemps,on parlait de l’Europe de la Défense,mais les Institutions de l’UE à Bruxelles n’ont pas mis en place la défense militaire opérationnelle . Pourtant le projet SCAF ou Système de combat aérien du futur constituait une alliance industrielle entre Allemagne et la France pour fabriquer un avion militaire .Mr Macron n’y croyait pas . Cette construction aéronautique ne s’est pas faite . Au contraire l’Allemagne a acheté des avions américains .
    Mme Gnesotto nous a fait part de son admiration pour le président Volodymyr Zelensky . Malgré tout, il ne faut pas oublier que celui-ci et ses proches sont impliqués dans le transfert frauduleux de 40 millions de dollars vers les paradis fiscaux des Pandora Papers . Une des causes essentielles de la guerre séparatistes entre l’Est de L’Ukraine russophone et l’Ouest ukarainien est l’annulation de la langue russe comme seconde langue nationale depuis une loi promulguée en 2017 et applicable depuis 2020 . Cette loi interdit l’apprentissage de la langue russe dans tous les établissements secondaires même comme langue étrangère . Elle est donc mise au ban de la Nation .

  • Madame Nicole Gnesotto au début de son livre
    " L’Europe : changer ou périr " célèbre avec admiration monsieur Jean Monnet comme étant le père fondateur de l’Europe . Pourtant, en lisant sa biographie, cette personnalité, maintenant mondialement connue, s’est comportée à une certaine époque comme un curieux personnage . Jean Monnet est né en 1888 à Cognac au milieu des vignes, des alambics et de l’argenterie . Il est donc issu d’une riche famille de propriétaires terriens . Il devient vite un jeune commis voyageur qui parle anglais, une qualité rarissime pour un français au début du XXème siècle . Basé à Londres, il se rendra en Amérique, en Russie, en Suède, passera des deals et affrètera des bateaux .

    En 1919, la prohibition sévit aux Etats-Unis . Cette interdiction de vendre et de fabriquer des boissons alcooliques durera jusqu’en 1933 . Les Cognacs Monnet, exportés en Amérique en grandes quantités vont mal . Pour redresser les affaires familiales, Jean Monnet se rendra plusieurs fois à Saint-Pierre et Miquelon, un petit bout de France à 1000 kms seulement des côtes américaines, importante plaque tournante du trafic d’alcool pendant la prohibition . Cet archipel était un repère de contrebandiers, la base arrière de tous les gangsters d’AL Capone . Les Cognacs Monnet seront sauvés . Les poches pleines de dollars, Jean Monnet créera une banque à San Francisco .
    Ses successeurs imiteront cette conduite d’enrichissement au profit de la classe dirigeante économique . La construction européenne favorisera les fusions-acquisitions des grandes sociétés qui licencieront à tour de bras des centaines de milliers d’ouvriers et d’employés surtout en France où la législation sociale est très avancée . La Commission Européenne et le Parlement Européen se réduisent à être les accompagnateurs des multinationales, des trusts, des cartels . Il s’ensuit des crises économiques et la paupérisation méthodique des ouvriers et des employés qui subissent le moins-disant social appliqué dans les pays émergents en particulier dans les pays asiatiques . En plus aujourd’hui la sobriété est demandée à ceux qui vivent en France déjà dans l’austérité . Par contre, les spéculateurs de tout poil s’enrichissent en encaissant des plus-values sur le dos des salariés .

  • L’Union Européenne a favorisé le développement des
    Multinationales

    Les lobbies financiers constituent des groupes de pression agressifs qui pèsent fortement sur les décisions de la Commission Européenne et du Parlement Européen . En effet, le 22 Septembre de cette année marque le jour du dépassement capitaliste pour les salariés . A partir de ce jour, les salariés des multinationales françaises travailleront uniquement pour rémunérer leurs actionnaires jusqu’au 31/12/2022 même si ceux-ci par la suite décident leurs licenciements pour maximiser les profits . Il s’agit plus précisément des 40 entreprises de cotation assistée en continu ou en abrégé le CAC 40 .

    Comme les écologistes calculent le jour du dépassement de la Terre, au delà duquel la nature ne peut régénérer ce que l’humanité y puise, il existe un jour de bascule au profit du Capital . Car, en dix ans, la masse des dividendes versés a progressé de près de 25% tandis que les rachats d’actions ont été multipliés par plus de quatre . Il s’ensuit donc une concentration de capitaux plus élevés dans un plus petit nombre de gros porteurs . Dans le même temps, les versements aux personnels des entreprises du CAC 40 ne progressent que de 16%, une rallonge inférieure aux taux d’inflation dans le monde .

    Les cadeaux spéculatifs versés aux grands patrons atteignent des sommes scandaleuses . A lui seul , Carlos Tavares, le patron du groupe réunissant PSA-Citroën et Fiat-Chrysler a reçu une rémunération globale de 66 millions d’euros, soit près d’un jour et demi de la totalité des paiements consentis aux personnels dans sa totalité .

    Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France cumule les ressources.
    Comme principal actionnaire de LVMH que lui et sa famille " surtout ne pas oublier sa famille comme il arrive souvent ", Bernard Arnault en personne a reçu près de 7 milliards d’euros de dividendes et 8 millions à titre de président .

    Vivendi est le groupe qui a le plus chouchouté ses actionnaires . Son grand patron a choisi de payer 27,5 milliards de dividendes en actions pour se séparer de sa filiale Universal qui a été cédé à un grand groupe américain pour 35 milliards d’euros le 21/06/2021 . Avec cette opération exceptionnelle par son ampleur et par nature unique, les gros actionnaires sont à la fête dès le 24 janvier 2022 soit 8 mois avant la moyenne pour cette année .

    Danone figure aussi dans le haut du tableau de classement .Les actionnaires du groupe alimentaire s’installent devant la machine à cash dès le 22 août 2022, un mois avant la moyenne .

    La primauté de l’actionnaire est devenue l’alpha et l’oméga des stratégies des firmes, à commencer par celles du CAC 40 . Elle s’impose à la fin des années 1970, période comme aujourd’hui, marquée par l’inflation . A l’époque, le discours autour de la " boucle prix salaires " et l’inquiétude au sujet des taux de marge des entreprises pouvaient se justifier car les salaires étaient indexés, de sorte que les entreprises étaient seules à devoir endosser le choc inflationniste . Depuis le virage libéral de 1983 et particulièrement aujourd’hui, la situation est inversée : les salaires ne sont pas indexés ( sauf le salaire minimum) de sorte que le taux de marge des entreprises n’a pas diminué en moyenne . Certaines entreprises dans le secteur de l’énergie ont même vu leurs profits augmenter très rapidement, les fameux superprofits .

    Effectivement, la ligne de partage entre salariés et actionnaires paraît difficile à déplacer tant le capital, ultramobile, l’emporte sur le travail, quasi sédentaire . Dans ces conditions, seule la fiscalité sur le capital et les superprofits contribuerait à mettre un peu de justice sociale dans la répartition de la valeur . Cela suppose l’interventionnisme d’Etat pour mettre en œuvre un pareil projet .

    Quelques exemples d’entreprises du CAC 40 où les travailleurs travaillent pour l’actionnaire à partir d’une certaine date en moyenne : Vivendi à partir du 29ème jour, L’Oréal le 126ème jour, Total énergies le 206ème jour, Pernod-Ricard le 222ème jour, Kering le 226ème jour, Axa le 232ème jour, Danone le 234ème jour, Crédit Agricole SA le238ème jour.......etc.

  • Dans le liminaire de son exposé, Madame Gnesotto dit en parlant de son livre " L’Europe : changer ou périr " que depuis sa finition en décembre 2021 et sa parution au début de février 2022, beaucoup d’évènements ont bouleversé la marche en avant de l’UE . Déjà François René de Chateaubriand rédigeait à la fin du 18ème siècle, pendant la période des troubles révolutionnaires, cette phrase célèbre : " Les évènements courent plus vite que ma plume " . Aussi, dans ce début du 21ème siècle, nous ne pouvons que constater cet effet d’accélération des mouvements tourmentés de l’histoire .

    Immédiatement, après cet aparté, Mme Gnesoto analyse la nécessité de l’UE à s’adapter à la géopolitique mondiale . L’UE doit devenir un acteur dans la pacification du continent européen . L’UE est soumise à des chocs répétés . Elle doit faire face à une succession de crises majeures qu’il faut gérer en même temps . Un problème d’énergie s’impose à nous . On est obligé de refaire marcher les centrales thermiques au charbon en opposition au développement durable . Les évènements actuels nous contraignent à assumer des contradictions . Nous subissons en même temps plusieurs chocs : le choc climatique, le choc sanitaire mondial, le choc géopolitique causé par l’agression de la Russie contre l’Ukraine .

    Le 24 Février 2022, les russes ont attaqué l’Ukraine . Personne n’y croyait . La philosophie libérale n’était plus qu’une illusion ; On croyait que l’intégration économique entre pays européens favoriserait la paix . La conviction se réduisait à croire que le commerce était un instrument de pacification . Elle constituait la philosophie de base de la construction européenne . Fukuyama émit alors l’idée théorique de la fin de l’histoire, car faire la guerre c’est se faire la guerre à soi-même et donc s’auto-détruire . Comme le déclarait Montesquieu : " Le doux commerce adoucit les mœurs ". Les échanges commerciaux entre Nations déterminent un effet unificateur de la mondialisation . Le 24 Février 2022, la pacification du commerce vole en éclats . Pourtant, la Russie est totalement dépendante de l’Europe pour ses exportations . La vieille géopolitique n’était pas morte . Le désir de revanche territorial existe toujours . L’UE, au contraire, était favorable et l’est toujours aux accords de libre-échange entre les Etats-Unis, le Canada, l’Afrique, l’Asie . Ce conflit constitue un traumatisme pour les européens et surtout pour les ukrainiens . Le début de la crise sanitaire du COVID nous avait fait comprendre qu’il n’ y a pas d’interdépendance solidaire entre Etats . Les Etats, chacun de leur côté, essayaient d’obtenir le maximum de masques en payant une somme plus élevée au dernier moment pour remporter les transactions à leur profit .

  • Les Européens ont commis la légèreté de délocaliser 85% des principes actifs des médicaments en Chine, à un point tel que nous sommes devenus complètement dépendants par exemple pour le paracétamol . La Chine est devenue le premier exportateur de terres rares, précieuses dans la fabrication des nouvelles technologies . Finalement, pour la Chine, le commerce est un moyen important pour faire de la géopolitique . Les Chinois comme les russes ne sont pas dans le même univers mental que les occidentaux . L’Allemagne restera t-elle le pays le plus riche de l’Europe . Depuis la guerre en Ukraine, le modèle économique allemand est mort . L’Allemagne pour sa sécurité sent le besoin de se réarmer à hauteur de 100 milliards d’euros . Olaf Scholz constatait que son armée était inexistante . Il a décidé alors de faire la plus grande armée européenne . La France ne consacre que 40 milliards, les Allemands nous dépassent de 60 milliards . Beaucoup d’argent a été mis en œuvre pour assurer une aide militaire à l’Ukraine . L’Etat allemand a versé à ses entreprises 200 milliards d’euros d’aides .L’UE a pourtant déclaré que c’est contraire à la concurrence libre et non faussée . . Ces initiatives ont pourtant des répercussions sur le reste de l’Europe . Tous les pays européens réarment à concurrence de 2% de leur PIB, la Pologne jusqu’à 3% de son PIB . C’est autant d’argent qui ne va pas résoudre les problèmes sociaux . La Finlande et la Suède, pourtant neutres depuis 1862, ont voté par l’intermédiaire de leurs Parlements pour rejoindre l’Otan qui depuis 1949 unit le Canada, les USA et les pays européens . On est maintenant dans une Europe qui se militarise et qui veut rester une grande puissance économique . Elle est toujours la deuxième puissance commerciale du monde . Pourra t-elle le rester ?

    Sanctions économiques et commerciales contre la Russie .

    La sanction imposée à la Russie de ne pas nous exporter du gaz, nous oblige à acheter du gaz de schiste aux américains quatre fois plus cher . La Commission Européenne tente de négocier un prix moins cher . L’accueil des réfugiés ukrainiens a été bien réalisé en Europe . La Pologne en a accueilli 3 millions . La Hongrie, pourtant pro-Poutine en a accueilli 400 milles, la France cent milles .

    Depuis 1989, le couple franco-allemand forme le duo moteur de la construction européenne . La guerre en Ukraine fragilise ce couple, bouleverse l’intégration européenne . On assiste à un grand retour du Royaume-Uni . Les britanniques marginalisés retrouvent l’esprit de 1939, exercent une diplomatie très offensive envers la Russie . La Pologne, les Pays-Baltes et les pays de l’Europe Centrale accusent le couple franco-allemand de naïveté envers les désirs de paix de Poutine . Les polonais se présentent comme les futurs leaders de l’UE . Les français réclament depuis longtemps l’organisation d’une Défense Européenne . Les polonais reprochent à Mr Macron d’avoir reçu Mr Poutine au fort de Brégançon . La France avait dit qu’il fallait faire un effort en matière d’autonomie stratégique y compris en matière d’armement . Les polonais, au contraire, faisaient confiance uniquement aux USA, à l’Otan . La Pologne et la Hongrie ne respectent pas l’état de droit c’est à dire les règles de base de la démocratie . Ils ne respectent pas l’indépendance de la justice, de le presse, de l’Université . Le Parlement Européens a pris des sanctions contre la Hongrie qui a un régime populiste d’extrême droite . Les polonais ont accueilli 3 millions de réfugiés ukrainiens, mais ils ont refusé de recevoir les africains qui séjournaient à Kiev . La Pologne et la Hongrie reçoivent de l’UE 4% de leur PIB .Cela se compte en vingtaines de milliards d’euros .

    Les pays du sud de l’Europe notamment l’Espagne et l’Italie sont un peu marginalisés . La France, l’Allemagne et l’Italie ne sont plus en position de leadership . Une autre dynamique européenne se fait jour, d’autant plus que l’Italie se décrédibilise aujourd’hui à cause de son évolution politique interne.

  • L’UE, depuis la pandémie du Covid, est dans un régime d’exception . Or, l’UE a été fondée depuis 1956 sur l’Etat de Droit . Le quoiqu’il en coûte du président Macron à partir de mars 2020 a balayé les règles de base de la zone euro .
    Il y avait en effet deux règles de base de la zone euro :
    1) Un pays ne doit pas avoir un déficit public supérieur à 3% du PIB . Or, la France est déjà à près de 7% .

    2) La dette d’un Etat ne doit pas être supérieure à 60% du PIB . Autrement-dit un Etat peut emprunter de l’argent à l’extérieur dans la limite de 60% . Règle imposée d’abord par l’Allemagne quand elle était la plus grande puissance européenne ; règle qui a permis en 2008 de gérer la crise économique . Ainsi l’euro est restée la deuxième monnaie du monde . La dette publique de la France est maintenant de 127% du PIB, celle de l’Italie de150% de son PIB . La Commission Européenne a suspendu les règles du pacte de stabilité européen pour permettre à chaque Etat de dégager des dépenses de défense . Selon Mme Gnesotto, il sera difficile de revenir à 60%.

    Des exceptions sont accordées vis à vis de l’élargissement de l’UE . Auparavant, l’attente était longue avant d’intégrer l’UE . Ces temps-ci en trois mois, l’Ukraine a obtenu le statut de candidat . Cependant, il existe une corruption énorme en Ukraine . Est ce qu’on va aller plus loin dans l’infractions des règles originelles ? Mr Zelenski voudrait rentrer dans l’UE pendant l’année 2023 . On ne pourra pas donner cette autorisation à un pays en guerre .

    Les Institutions : Quand on ne sait pas résoudre un problème, on le déplace . C’est une loi de l’histoire . La France créative avec la complicité de l’Italie invente un nouveau projet . Mr Macron proclame l’idée d’une Communauté Politique Européenne qui s’est réunie la semaine dernière à Prague, en présence de 44 Etats, excepté la Russie et la Biélorussie . Pour l’instant, il s’agit d’in projet informel ; il n’y a pas de structure concrète . Les ukrainiens ne sont pas contents ; ils croient à une tentative de dilution de l’UE ou à une stratégie de retardement . La Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la Serbie, Etats candidats depuis très longtemps manifestent aussi leur impatience .

    Est ce que cette Europe qui se réarme, est en train de devenir une puissance géopolitique stratégique ? Non parce qu’aujourd’hui l’Europe se réarme sous l’égide américain et que l’on a peur de la Russie . Les allemands achètent des avions américains puisqu’ils sont sous protection nucléaire américaine . L’heure n’est pas à la Défense Européenne . C’est une Europe Atlantique . L’Europe ne peut devenir qu’ une puissance militaire au sein de l’Otan .

    Est ce que les Européens peuvent tenir ?
    Les opinions publiques européennes sont derrière l’Ukraine pour l’aider . Ce mouvement ne fléchit pas . L’hiver pose un problème . L’inflation est en moyenne de 9% dans L’Union Européenne . Si l’inflation augmente trop, elle entraînera une baisse du niveau de vie . Les prix exploseront si les aides de l’Etat s’arrêtent . Devant cette menace, les analystes craignent un revirement de l’opinion . Dans ce cas, la pression populaire nous pousserait à revenir à l’achat de gaz russe .

    Est ce que finalement on est solidaire dans la défense de l’Ukraine ?

    Pour l’instant, l’UE subit seulement les mauvaises conséquences économiques de la guerre . Dans ce même temps, les américains s’enrichissent en nous vendant du gaz de schiste au prix fort . L’industrie américaine de défense trouve ses intérêts dans la proposition de l’Allemagne à acheter un système de défense aérien américain, en laissant de côté le matériel français . . L’UE va devenir dépendante énergiquement des USA .

    Il est très difficile de savoir comment on sera demain . Il est compliqué pour les gouvernements d’anticiper . On nous fait peur et la peur détermine une soumission des populations . On nous exagère la question .

    Le scénario du pire peut se passer ; Une série d’escalades non contrôlées dans le conflit peut obliger l’UE à attaquer la Russie . Dans ce cas, la Chine en profiterait pour attaquer Taïwan .

    On ne peut souhaiter qu’un scénario de bon sens . Poutine et Zelenski arrivent à se parler en présence de Biden . Alors une ouverture diplomatique peut se réaliser avec la reprise progressive d’une vie plus normale . On serait dans un début de processus d’arrêt .

    Scénario où la guerre dure longtemps ; On assiste alors à un conflit gelé pendant des années . L’espoir pour les ukrainiens s’estompera peu à peu . Ceci représentera un coût phénoménal pour les européens . Est ce que Poutine sera sensible à une certaine rationalité ?

  • L’Europe face à la guerre en Ukraine .

    Dans les paragraphes précédents, j’ai fait un compte-rendu de l’exposé de Mme Gnesotto . A présent je rends compte des questions qui lui sont posées et des réponses qu’elle donne . Une question regroupe souvent plusieurs interrogations des auditeurs, souvent au nombre de trois .

    Question 1 : Les vagues de migrations vers l’Europe entraînent différentes réactions, certaines positives, d’autres négatives, ces dernières devenant de plus en plus nombreuses ? Ceci ne va t-il pas rendre plus difficile leur intégration ?
    Le Nationalisme est en train de renaître et même existe déjà dans beaucoup de pays du monde . De gré ou de force, l’Europe n’est elle pas contrainte de rentrer dans un schéma nationaliste ? Question existentielle ?
    Y a t-il une dimension antisémite dans l’attaque russe sur l’Ukraine ?

    Le choc migratoire qui a eu lieu en 2015, est venu par la route de Balkans et par la voie de la Méditerranée . Les allemands ont accueilli 1,5 million migrants . La Grèce et l’Italie ont subi pendant longtemps d’importantes vagues migratoires . Les autres pays européens ne les ont pas aidés . La plupart des immigrés venaient de Lybie, d’Afghanistan et de Syrie .
    Un dilemme se pose aujourd’hui dans les démocraties . Si on accueille tous les réfugiés, on assiste à une poussée de l’extrême-droite .Si on en accueille moins ou pas du tout, on joue la sécurité en baissant le risque de l’extrémisme . Mme Merkel a été obligée de limiter le flux migratoire car l’extrême-droite était passée rapidement de 0% à 12% . Mme Merkel a fait un deal avec les turcs pour que les turcs gardent les réfugiés chez eux . On a payé 4 milliards d’euros pour que les turcs construisent des camps sur leur territoire et gardent les migrants . C’était un mal nécessaire, car l’extrême-droite se développait en exploitant à son profit ces submersions migratoires, selon son expression consacrée . L’extrême-droite reprend du poil de la bête ; elle a gagné en Italie et en Suède . On a une vraie crise de la démocratie en Europe . Leurs principaux représentants en Europe sont Mr Orban en Hongrie, Mme Le Pen en France, Mme Melonie en Italie . Tous les trois entretiennent de bonnes relations avec Mr Poutine .

    En Europe, le Nationalisme prend la forme d’un populisme xénophobe et anti-européen, mais pas systématiquement anti-mondialiste .En Italie, l’extrême droite est totalement libérale, elle est pour la dérégulation complète des marchés, elle est capitalistique . L’extrême droite en France est anti-européenne et anti-mondialiste . Elle proclame un patriotisme économique . En revanche dans tous ces partis, il y a les partisans de la xénophobie et de l’anti-élite .

    La Chine, la Russie ont toujours été des grands pays nationalistes décomplexés . La Nation la plus surprenante est la démocratie indienne . L’Inde est en train de faire une révolution nationaliste, anti-démocratique . L’indouïté, poussée à l’extrême, octroie tous les droits en faveur des indiens. Les musulmans commencent à être traités comme des catégories de seconde zone .La Chine et l’Inde représentent presque la moitié de la population mondiale qui est de 8 milliards d’habitants . Ces deux pays totalisent en effet 3,1milliards . La Turquie avec Mr Erdogan est passée à la dictature . En Turquie, des enseignants sont limogés, des journalistes sont arrêtés, les kurdes sont discriminés et souvent emprisonnés . La Turquie est dans un nationalisme offensif . On est dans un monde où la démocratie régresse . La tendance mondiale se caractérise par la progression des autoritarismes et le recul des démocraties .

    En ce qui concerne la question est ce que Poutine a attaqué l’Ukraine par antisémitisme ? La réponse est non . Mr Poutine n’a jamais tenu de propos antisémites à l’encontre du peuple ukrainien . Il a dit , au contraire que l’Ukraine était un pays nazifié et qu’il fallait le dénazifier .

  • Question 2 : Est ce que l’intégration économique avec le développement du commerce ne marque pas son insuffisance ? Ne faut il pas s’appuyer sur d’autres critères de valeurs ? L’Allemagne constitue une grande puissance internationale, elle a beaucoup misé sur la Russie et la Chine . L’Allemagne est très dépendante de la Chine . Ce partenariat lui a rapporté beaucoup d’argent . Elle est aussi dépendante de la Russie pour bénéficier de livraisons de gaz .
    Que pensez vous de la neutralité de la Suisse ?

    Est ce que ce n’est pas l’énergie qui devient la principale préoccupation des gouvernements et des populations ?

    Réponse : Je suis obligé de dire que l’Ukraine est un pays corrompu . L’énergie est un des points faibles de l’UE et un des points clefs de l’instabilité stratégique mondiale . Nous sommes dépendants à 70% de l’extérieur pour l’approvisionnement en énergies fossiles c’est à dire le pétrole, le charbon et le gaz . Le peuple ukrainien en situation de souffrance voudrait un soutien inconditionnel du monde occidental . Malgré tout, devant les comportements économiques et financiers qui se sont passés, on est obligé de dire ce qu’il en est . Je reconnais sans cesse qu’ils sont courageux dans le combat pour leur indépendance .
    Les richesses dans le monde sont produites à 80% à partir des énergies fossiles . Je souhaite vivement que l’on passe à la transition écologique, aux énergies vertes . J’ai plus confiance dans l’intelligence humaine que dans la bonté humaine . Est ce qu’on pourra aller plus vite qu’on fait, c’est souhaitable, mais à mon avis on y mettra du temps . Passer de 80% d’énergies fossiles à 20%, ce n’est pas facile . L’UE est en moyenne dépendante de la Russie pour le pétrole et pour le gaz à 40% . Par exemple, les Allemands sont dépendants à 40% . En France, on est très peu dépendant du gaz russe, on pourrait presque s’en passer . Par contre la France est très dépendante du gaz algérien . Si, demain, il y a une révolution qui se passe mal en Algérie, on risque de ne plus avoir de leur gaz et en plus nous serons devant le fait accompli d’accueillir 1 million de réfugiés chez nous . C’est pour cette raison que nos représentants politiques vont beaucoup en Algérie en ce moment .

    Joe Biden a repris contact avec le Venezuela, l’Azerbaïdjan qui possède beaucoup de gaz naturel . On oublie un peu les vertus démocratiques et on va vers le réalisme le plus pressé . L’Europe est donc très dépendante . Le seul pays autosuffisant est la Norvège puisqu’elle a ses propres gisements . Pour ce qui concerne les réserves mondiales, nous sommes dépendants de pays qui ne sont pas de grandes démocraties . Toutes les réserves de pétrole et de gaz sont dans des régimes autoritaires c’est à dire beaucoup en Russie, en Arabie Saoudite, au Qatar qui est aussi la première réserve mondiale de gaz naturel . En Arabie Saoudite, on décapite les condamnés et même parfois de simples suspects à coups de sabre, c’est une justice expéditive .
    L’Iran est la deuxième réserve de gaz au monde . Nous subissons un commerce interdit avec l’Iran, en tout cas très contrôlé si bien que la Chine a signé un important accord d’importation du gaz iranien . La Chine est beaucoup plus dépendante de l’extérieur pour sa propre machine économique . On a rien chez nous et en plus nous sommes en concurrence avec la Chine pour obtenir du gaz nécessaire .

    Au sujet de la Suisse,, je ne suis pas au courant de son évolution . Vous soulevez un cas très intéressant, j’en prendrai connaissance .

    En ce qui concerne le rôle pacificateur du commerce, le commerce n’est pas pacificateur entre les démocraties et les régimes autoritaires . Par contre, le commerce est pacificateur entre les démocraties, c’est le rôle de l’UE . Entre les démocraties et la Chine, aucun effet n’a lieu sur le régime communiste chinois . En revanche, les chinois utilisent le commerce comme une arme géopolitique ; par exemple les chinois ont acheté un terminal méthanier dans sept grands ports européens sur les quinze qui sont considérés comme tels . Ils en possèdent un au Havre, à Rotterdam, à Marseille, à Anvers....etc . Ils sont entièrement propriétaire du Pirée . Ils occupent ainsi des portes ouvertes sur la mondialisation et des bases stratégiques en cas de guerre .

  • Question 3 : Il paraît que commander, c’est savoir . En Europe, comme vous l’avez dit, on est complètement dépendant des énergies fossiles . En Allemagne, ils n’ont aucun port gazier . Ils sont juste en train de faire les premiers travaux, sachant qu’un terminal méthanier se construit en 2 ou 3 ans.
    En France, on a trois terminaux méthaniers capables de transformer le gaz liquéfié en gaz naturel en provenance notamment des USA . Sachant tout ceci, comment peut on aller signer les accords de Nord-Stream1, Nord-stream2 avec les russes . D’autre part, l’ancien chancelier Mr Schröder a été parti lié avec les russes . Les USA sont les premiers producteurs de pétrole bien devant l’Arabie Saoudite . En coalition avec les Verts, les allemands ont abandonné le nucléaire ; Heureusement que la France a sauvegardé son parc nucléaire . Est ce que vous avez une réponse à cet aveuglement de nos dirigeants ?

    A propos des pays de l’Est qui font partie de l’Europe, la Pologne, la Hongrie, la Bulgarie et les pays des Balkans ; est ce que ces pays ne seront pas déterminés à devenir plus démocratiques compte tenu de l’agression de la Russie vis à vis de l’Ukraine ?

    Pour passer à l’énergie verte, il faut mettre des milliards . On a des dettes publiques énormes en Europe, la France 127% de son PIB, l’Italie 150%......etc . C’est une vue de l’esprit, on n’est pas sorti de cette affaire . Quel est votre sentiment ?

    La Défense Européenne : Pour l’instant on voit que ce sont les pays qui se réarment . C’est inquiétant, vu la montée de l’extrême-droite . Qu’est ce qu’il faudrait faire pour que l’on revienne à une défense européenne et non pas que chaque pays se préoccupe de sa Défense Nationale ? Qu’est ce qui pourrait déterminer les conditions d’une Défense Collective ?

    Réponse : Est ce que l’énergie verte est une vue de l’esprit ? Si on prend comme seul critère le coût, certainement . Par contre, on court un très grand risque si on ne fait rien . Dans ce dernier cas, c’est le capitalisme qui meurt. Moi, je crois au génie du capitalisme . Il s’est toujours adapté depuis le 18ème siècle . Je pense qu’il y aura de la part des acteurs capitalistes, des marchés, des entreprises, des réactions destinées à changer de modes de production . Il y a en effet obligation impérieuse à réduire drastiquement les émissions de gaz à effets de serre, tout simplement parce que c’est l’intérêt capital des marchés à y arriver . C’est pour ça que je crois davantage à l’intelligence humaine qu’à la bonté humaine . On trouvera, sinon notre civilisation est condamnée . Ce ne sont pas les personnes qui décideront, ce sera l’argent qui décidera . On ne trouvera pas le salut pour tout le monde, mais je pense qu’on pourra aller vers une normalisation des températures . Cette normalisation pourra protéger une certaine partie de la planète ; ce qui ne fera qu’augmenter les inégalités dans le monde .
    J’avoue que ce n’est pas génial . J’émets un acte de foi . Aujourd’hui, tous les économistes disent avec juste raison qu’il faut changer de mode de production, de mode de consommation . Ils ont raison . Par exemple, j’ai 30 sacs à mains dans mon placard comme d’autres achètent des collections de chaussures . Ce n’est pas nécessaire . Les pays en développement doivent surtout changer, car ils polluent le plus . La Chine pollue énormément aujourd’hui . On a transféré dans les pays du Sud d’énormes sommes d’argent pour les aider à se développer plus proprement . Il faut absolument résoudre ce problème par le changement de mode de production et les innovations technologiques .

    Au sujet de l’aveuglement de nos dirigeants, vous dites : " on savait tout ça " . Je vous trouve bien dur . L’accord sur Nord-Stream1 a été signé bien avant la guerre en Ukraine . Pendant la guerre froide entre 1957 et 1990, on a continué à acheter du gaz russe et les gazoducs ont toujours été protégés.
    Donc déjà une realpolitiks était appliquée . Nord-Stream2, c’est tout à fait récent, mais on l’a arrêté .

    La découverte du gaz de schiste et son exploitation sont très récentes et je vous trouve injuste de dire que nos dirigeants manquent de prévisions . Mais on garde une certaine cohérence, on a remplacé le gaz russe par le gaz américain, azerbaïdjanais et moyen-oriental . Le mieux, ce serait de commercer avec l’Iran, mais les démocraties se sont entendues pour refuser. Quant au nucléaire, vous avez l’air de dire qu’on a été plus intelligent que les autres . On aurait un parc nucléaire qui nous assurerait une autonomie stratégique sauf que récemment on s’est aperçu qu’EDF ne s’est pas occupé de notre parc nucléaire, que l’on n’a pas assez d’électricité nucléaire et qu’on est obligé d’en acheter aux allemands . . Donc, la désinvolture est largement partagée .

    Est ce que les pays de l’Est vont devenir plus démocratiques à cause de l’agression russe ?

    Les bulgares, les roumains, ont très peur de la Russie . Dans la Moldavie, pays voisin de l’Ukraine, il y a la Transnistrie qui est une enclave russophone, donc peuplée en grande majorité de russes . Mais est ce que c’est parce qu’on a peur que l’on devient un pays démocratique ? Quand on a peur, on peut devenir pro-américain, rentrer dans l’Otan, mais ce n’est pas pour autant que l’on devient un pays démocratique . La Bulgarie et la Roumanie sont essentiellement des régimes corrompus ; des démocraties formelles qui appartiennent à des clans, un peu comme en Ukraine .On peut rester autoritaire et avoir peur des russes .

    La Défense Européenne : Est ce qu’il ne vaut pas mieux une Défense Européenne plutôt que 27 armées nationales dont certaines deviendraient plus puissantes que d’autres ? Oui sans doute . Mais pour l’instant ce n’est pas l’heure du Collectif . Le Collectif se joue dans l’Alliance Atlantique , c’est pour ça que la France n’en parle pas . Le président avait fait de la Défense Européenne un des grands thèmes de son premier mandat . Aujourd’hui, il n’en parle plus . Personne n’écoute . Seul les USA nous détermineront à organiser une Défense Européenne . Si Donald Trump dans deux ans revient au pouvoir, s’il dit : " Maintenant, ça suffit, occupez-vous de vous défendre tout seul comme des grands, j’ai assez à faire avec la Chine . " Alors nous investirons dans une Défense Européenne . Il faut que l’on soit poussé sinon on ne fera pas .

    Question 4 : Au sujet des Institutions Européennes, est ce que la Communauté Politique Européenne à 44 pays ne nous consolidera pas pour une meilleure influence dans le monde ? Ainsi on pourrait former une géographie économique fondée sur des cercles concentriques avec d’autres pays appliquant les mêmes règles économiques et se rapprochant de notre législation sociale . Est ce qu’un pareil projet ne nous permettrait pas d’avancer ?

    Réponse : Le grand élargissement au sens géographique du terme, donc non institutionnel, devrait normalement s’accompagner de grands rétrécissements . Plus on s’élargir, plus il faut un noyau dur stabilisateur . Dans l’Europe des 27, il n’ y a pas eu de noyau dur, à part sur le plan du leadership politique franco-allemand . On peut supposer un noyau dur constitué par la zone euro, mais cette zone euro, jusqu’à maintenant, n’a montré aucune ambition sur le plan politique . L’UE va rester telle qu’elle est à 27 peut-être jusqu’à 28, 29 voire 30 , puisqu’elle s’est engagée dans les Balkans . Cependant à 44 pays, l’essentiel est d’avoir un projet commun . On peut avoir une Europe à 12 ; par exemple une autoroute d’Est en Ouest . Donc, je pense à l’émergence possible de noyaux durs de projets et non pas des noyaux durs d’ambitions .

  • Conclusion de l’exposé de Mme Gnesotto .

    Les pères de l’Europe dans les années 1950 ont élaboré dans les années 1950 un bon programme pour l’époque . Ils voulaient réconcilier la France et l’Allemagne, harmoniser le développement économique de l’Europe Occidentale . Depuis 1989, le monde a changé . L’Allemagne a été réunifié . En 1991, l’URSS a disparu pour laisser la place à la Fédération de Russie . Malgré tous ces changements, on a maintenu le même modèle qui avait été bâti dans un monde différent . Dans nos années 2000, dans ce premier quart du 21ème siècle, on ne peut pas vivre dans un schéma qui a été créé pour le monde des années 1950 . C’est là où est l’erreur .
    Je ne veux surtout pas dire que la construction européenne telle qu’elle a été faite est une erreur . Elle a merveilleusement marché pendant le temps où le monde qui l’a créé, a duré . Quand ce monde disparaît en 1989, l’UE montre des signes manifestes d’essoufflement parce que les dirigeants européens ont perpétrés le même modèle, en oubliant les mutations de la géopolitique .

  • Commentaires sur l’exposé de Mme Gnesotto

    Le 24 Février 2022, les russes ont attaqué l’Ukraine .Je me demande pourquoi le monde occidental a été surpris . Depuis 2014, avec l’annexion de la Crimée par la Russie et son aide aux russophones du Donbass, on devait s’attendre à ce qu’un conflit éclate . D’ailleurs, on sait maintenant que le Directeur de la CIA William Burns avait prévu cette guerre 3 mois avant c’est à dire à la fin novembre 2021 . D’autre part, les américains par l’intermédiaire de leurs agents de renseignements et leurs technologies avancées de renseignements militaires nous avait avertis de l’imminence d’une guerre 10 jours avant c’est à dire le 14 février 2022 .

    Le chancelier allemand Olaf Scholz est allé rendre visite à XI Ji Ping le 4 novembre 2022 . On sait que la Chine n’a pas désavoué officiellement la Russie, mais a au contraire passé de nouveaux accords commerciaux avec elle, ce qui a conforté la valeur du rouble . La continuité de ses bonnes relations diplomatiques et économiques russo-chinoises diminuent l’effet des sanctions économiques du monde occidental . Pourtant, Mr Olaf Scholz a proposé au président chinois un renforcement des coopérations économiques avec l’Allemagne . L’Allemagne, sans complexe, ne se cache pas de son attitude ambigüe vis à vis de l’UE . Le modèle économique allemand n’est pas mort ; Au contraire, la France importe de l’électricité d’Allemagne, fabriquée par des centrales thermiques . La France elle-même a déjà remis en fonctionnement la centrale thermique de St Avold en Moselle . Celle de Cordemais en Loire-Atlantique n’a pas cessé et sera certainement prolongée .

    Sur proposition du chancelier, le Parlement allemand a voté un plan d’aides de 200 milliards d’euros pour les ménages et les entreprises . Pourtant, le pouvoir politique allemand avec Mme Merkel s’est fait longtemps le chantre de la concurrence libre et non faussée en laissant jouer sans entrave la loi de l’offre et de la demande . L’Allemagne, lors de la crise économique grecque, s’est signalée par son intransigeance à refuser toute aide à la Grèce . Elle a forc" ce pays à privatiser la plupart de ses infrastructures . La Chine en a profité pour devenir la seule propriétaire du port du Pirée . On notera donc la politique à géométrie variable de l’Allemagne pour protéger ses intérêts .

    Les sanctions économiques et commerciales prises par L’UE contre la Russie profitent aux USA . L’UE, en se privant du gaz russe est obligé d’acheter du gaz de schiste aux américains 4 fois plus cher . Autrement-dit les consommateurs européens vont subir une fois de plus une baisse significative de leur pouvoir d’achat . Les américains récupèrent les bénéfices de la guerre en Ukraine sans en subir les mauvaises conséquences sur leur propre sol .D’autre part, au nom de l’écologie, la France interdit sur son propre territoire l’extraction de cette source d’énergie qui se fait par fracture hydraulique dans le sous-sol .

    Il n’y a qu’en France que l’on parle du couple franco-allemand . Les allemands se gardent bien de parler de cette union matrimoniale .Ils parlent sur un ton plus réservé de la France comme partenaire . Les allemands ont toujours montré de la réticence à organiser une Défense Européenne . Avant la guerre en Ukraine, ils ne voulaient pas dépenser d’importantes sommes budgétaires pour avoir une armée semblable à celle de la France .

  • Mme Gnesotto avait raison de nous dire que les américains ne nous feront pas de cadeau . Le Financial Times apporte la preuve de la vérité de ses prévisions . Le Financial Times est pourtant pour la mondialisation libérale . Pourtant, ici dans le résumé que j’en fais sur une parution de plusieurs jours, il dénonce à juste titre le gain spéculatif des USA, pendant cette période de guerre russo-ukrainienne . Les dates entre parenthèses renverront aux jours de publication du journal .

    Résumé des faits : Grâce aux sanctions occidentales contre la Russie, les entreprises pétrolières et gazières américaines ont réalisé, entre avril et septembre 2022 c’est à dire en six mois, un profit record de 200 milliards de dollars ( 05/11/22 ) . Cette somme provient en partie des achats frénétiques de gaz naturel liquéfié ( GNL ) effectués par les pays de l’UE pour compenser la fermeture du robinet russe . Ainsi le bouclier tarifaire français ( 110 milliards d’euros entre 2021 et 2023 ) et l’aide budgétaire allemande aux entreprises et aux ménages de 200 milliards d’euros ruissellent ils sous forme de dividendes versés aux producteurs de gaz et de schiste américains. Mais ces profits américains subventionnés par les puissances publiques européennes ne suffisent pas .

    Début novembre 2022, une trentaine de navires gaziers américains gorgés au GNL pour une valeur de 2 milliards de dollars faisaient des ronds dans l’eau au large des côtes espagnoles et des terminaux nord-européens . Quand déchargeront ils ? Les courtiers qui contrôlent les tankers attendent que les prix montent quand la température chutera pendant l’hiver (04/11/22 ) . De son côté le Fonds Monétaire International ( FMI ) a adressé à la population française un avant-goût de l’addition sous la forme d’un ajustement soutenu résumé par le Figaro ( 21/11/22 ) . Après avoir déboursé des milliards pour soulager les entreprises et les ménages de la crise énergétique, la France doit commencer dès l’an prochain à assainir ses finances .. ;..!!!!!????

    Comme dirait Michel Audiard dans son franc-parler : " Est ce que les français ne sont pas pris pour des caves ? "



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, boite à lettres n°65, 1 allée Mgr Jean-René Calloc'h, 29000 Quimper
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0