La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Société > Sylviane AGACINSKI

Sylviane AGACINSKI

philosophe

Pour une parité culturelle : le féminisme aujourd’hui

jeudi 25 mai 2000 20h30


La philosophe évoquera la culture paritaire et le féminisme aujourd’hui. « Les femmes ne sont pas une catégorie mais la partie d’un monde à la fois masculin et féminin. » Sylviane Agacinski, professeur de philosophie à l’école des hautes études en sciences sociales à Paris, prône un monde bisexuel, dans lequel la mixité aboutit à la parité. Après une série de conférences aux États-Unis, elle fera profiter, jeudi, le public quimpérois de sa réflexion sur le sujet. Celle qui annonce que « l’on naît fille ou garçon et (que) l’on devient homme ou femme », a publié en 1998 un ouvrage sur le sujet. « Politique des sexes » propose une complémentarité, sans guerre des sexes. « La femme est une femme, prenons là avec tout ce qu’elle peut avoir, idem pour l’homme, et avec tout ça construisons une parité. » La position de Sylviane Agacinski, ainsi résumée par Malou Ravy, de la Liberté de l’esprit, s’annonce ouverte.


27 mai 2000

La pensée de la mixité

Une salle du Chapeau-Rouge pleine comme un œuf (600 personnes) pour accueillir jeudi soir l’épouse de Lionel Jospin, la philosophe Sylviane Agacinski, venue plaider la cause de la parité hommes-femmes en politique à l’invitation de " La Liberté de l’esprit ". Un discours parfois ardu, mais toujours passionnant dans le fond.

" Nous vivons dans une République masculine ! " D’emblée, Sylviane Agacinski entre dans le vif du sujet. Et puise une partie de son argumentation dans le discours des " anti-paritaristes ". " Au titre de l’être humain universel, ceux-ci considèrent que la Nation n’a pas à faire la distinction entre hommes et femmes ". Pour la philosophe, cette conception de la citoyenneté abstraite est un mythe. " Les femmes sont tout sauf une particularité. L’humanité est l’homme plus la femme et non pas ni l’homme ni la femme ". A savoir un " universel concret ", en totale opposition avec l’ " universel abstrait " des anti-paritaristes.

La moitié de l’humanité

Sylviane Agacinski s’en prend ensuite à la " tradition androcentrique ", " une théorie considérant la forme masculine comme le modèle général ". Et l’épouse du Premier ministre de déplorer que les femmes aient intériorisé ce schéma. " Elles ont traduit dans un chêne hiérarchique ce qui n’était qu’une différence. Or, nous sommes la moitié de l’humanité au même titre que les hommes ! "

Pour sortir de cette logique androcentrique, Sylviane Agacinski estime urgent de définir le genre humain comme mixte. " Il faut penser l’hétérogénéité du genre humain ".

Plus loin, la philosophe tend à s’effacer derrière la femme politique quand elle évoque les ravages du culte androcentrique dans le champ linguistique et grammatical. C’est ainsi que Sylviane Agacinski titille habilement les académicien Druon et Fumaroli qui persistent à bannir le terme " Madame la ministre " tout en acceptant les acceptation " Madame la charcutière ou la boulangère ".

Sans vouloir jeter l’anathème sur la vénérable institution, la philosophe estime que l’Académie française était moins conservatrice à une époque où le mot aviatrice a été adopté sans le moindre souci. " Les blocages actuels sont la survivance d’un temps révolu, dans lequel les hommes monopolisaient les postes à fontion " analyse l’auteur de " Politique des sexes ".

Mme Agacinski a terminé son discours par un bref rappel sur le contenu de la réforme institutionnelle instituant la parité hommes-femmes.



Biographie

Née le 4 mai 1945 à Nades (Allier) d’un père ingénieur des mines immigré polonais (Henri Agacinski) et d’une mère employée dans le commerce, elle est la sœur cadette de Sophie Agacinski, comédienne. Elle grandit en Seine-et-Marne (Thomery et Melun), puis à Lyon après un bref passage à Mâcon. Elle fait ses études au lycée Juliette-Récamier, puis suit des cours de philosophie, notamment ceux de Gilles Deleuze, à l’Université de Lyon.

Elle monte à Paris en 1968, où elle est pendant un an pigiste au journal Paris Match. Elle est ensuite reçue au CAPES – première à l’écrit – et à l’agrégation de philosophie. Elle commence sa carrière d’enseignante qui la conduira successivement à Saint-Omer, au lycée Gérard-de-Nerval à Soissons, et au lycée Carnot de Paris (XVIIe arrondissement). C’est à cette époque qu’elle participe à la fondation et à la direction du Collège international de philosophie, aux côtés notamment de Jacques Derrida, dont elle aura un fils en 1984.

Elle obtient en 1991 un statut de chercheur qu’elle occupe encore aujourd’hui, à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle est mariée à Lionel Jospin depuis le 30 juin 1994. Elle a publié de nombreux articles et sept livres, se consacrant surtout ces dernières années à la question des rapports entre les sexes.

Œuvres

- Aparté, conceptions et morts de Søren Kierkegaard, Aubier, 1978
- Critique de l’égocentrisme, la question de l’Autre, Galilée, 1994
- Volume, philosophie et politique de l’architecture, Galilée, 1996
- Politique des sexes, mixité et parité, Seuil, La Librairie du XXe siècle, 1998
- Le Passeur de temps, modernité et nostalgie, Seuil, La Librairie du XXe siècle, 2000
- Journal interrompu, 25 janvier-25 mai 2002, Seuil, 2002
- Métaphysique des sexes, masculin féminin aux sources du christianisme, Points-poche, 2007 ISBN 2757802887
- Engagements, Seuil, 2007
- Le Drame des sexes. Ibsen, Strindberg, Bergman, Seuil, coll. "Librairie du XXIe siècle", 2008




Messages



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0