La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Société > Bernard PLATON

Bernard PLATON

Ancien Grand chancelier de la Grande loge de France

La Franc-Maçonnerie aujourd’hui

jeudi 3 avril 2003 20h30


Le pouvoir des francs-maçons est-il un mythe ? Où et quand la maçonnerie prend-elle ses racines ?

La démarche maçonnique est-elle spirituelle ou matérielle, personnelle ou collective ? La maçonnerie serait-elle une religion ou une secte ? Que recherchent ceux qui s’engagent "en maçonnerie" : un modèle (compétition ou émulation ?) une référence, la raison, la vérité, la transcendance, l’immanence, un art de vivre ?

Les différentes obédiences maçonniques existant à l’heure actuelle : les particularismes, les convergences.

La maçonnerie et l’église catholique : du conflit à l’excommunication


Bernard Platon : « La franc-maçonnerie est une alliance d’hommes libres. . . »

La franc-maçonnerie cultive volontiers la discrétion. Mais elle ne se cache pas. Ancien Grand chancelier de la Grande loge de France, Bernard Platon était hier soir l’invité de la Liberté de l’esprit, à la salle du Chapeau-Rouge. Il a répondu aux questions du Télégramme.

Le pouvoir de la franc -maçonnerie est-il un mythe ? Oui, dans la mesure où ce serait un pouvoir « systémique ». L’une des règles de la franc-maçonnerie est de « rassembler ce qui est épars », l’autre étant le sens et la volonté de l’écoute. Celui qui écoute et qui veut rassembler, obtient souvent des résultats. Quelle est la nature des liens entre la franc-maçonnerie et le pouvoir politique en France ? On fantasme beaucoup à ce sujet. Il y aurait eu au XIX e siècle une influence des Loges sur le pouvoir politique, en particulier sur l’élaboration des lois. L’influence, à mon avis, que l’on pourrait noter actuellement, serait plus individuelle que collective, quelle que soit la tendance. Peut-on parler à propos de la franc-maçonnerie d’« Eglise laïque » ? Non. La franc-maçonnerie étant « une alliance d’hommes libres et de bonnes moeurs, de toutes races, de toutes nationalités et de toutes croyances », comme il est écrit dans notre constitution, nous ne saurions être une religion de substitution. Nous avons, dans nos Temples de fervents chrétiens, orthodoxes, catholiques, protestants, des juifs et des musulmans pratiquants, des animistes, des agnostiques, voire des athées en recherche. « Le centre de l’union » que nous voulons être, prend toute sa dimension dans ce rassemblement. Est-il vrai que les catholiques franc-maçons sont systématiquement excommuniés ? Les rapports de la franc-maçonnerie et des églises ont été différents selon les églises. Les relations entre la franc-maçonnerie et l’Eglise catholique ont été conflictuelles, pour des raisons diverses. Selon l’usage gallican actuel, les francs-maçons seraient en état de « péché grave », le droit canon ne se référant plus aux excommunications du passé, bien qu’elles puissent être réactivées. Il existe un livre remarquable de l’un de mes amis dominicain sur ce sujet : « Rome et la franc-maçonnerie, histoire d’un conflit » de Jérôme Rousse-Lacordaire, chez Berg International.



Biographie

Bernard PLATON est entré en maçonnerie à la Grande Loge de France en 1960. Dans sa loge,il a assumé toutes les responsabilités dont celle de "Vénérable". élu Conseiller fédéral de l’obédience pour deux mandats de trois ans, il a assuré la charge de Grand Chancelier à la fin de son premier mandat.

Il anime la commission obédientielle des Droits de l’Homme de la Grande Loge de France.

Il a la responsabilité des émissions de radio "La Grande Loge de France vous parle" dans le cadre de la rubrique "divers aspects de la pensée contemporaine" sur France-Culture.

Il préside et administre diverses associations dans le cadre de la promotion du travail des handicapés et du maintien de l’emploi en entreprise en Seine Saint-Denis.

Il est président de "Orphelins sans frontières" ,O.N.G. qui a reçu le Prix des Droits de l’Homme de la République française en 1995.

Pour en savoir plus sur la franc-maçonnerie, quelques ouvrages de référence :

- "La recherche de la vérité", par Michel Barat (éd. Dervy)
- "La foi d’un franc-maçon", par Richard Dupuy (éd. Plon)
- "La réalité maçonnique", par Jean Verdun (éd. Flammarion)
- "L’idée maçonnique", par Henri Tort-Nouguès (éd. Trédanile)
- "Être franc-maçon aujourd’hui", par Gil Garibal (éd. Marabout)
- "Guide pour un futur franc-maçon" (éd. du Rocher)
- "La Franc-Maçonnerie", par Daniel Ligou (P.U.F)
- "Histoire de la Franc-Maçonnerie française", 3 volumes (éd. Fayard)
- "La spiritualité maçonnique", par Jean-Pierre Bayard (éd. Dangles)
Sa carrière professionnelle s’est déroulée dans le monde de l’industrie où il a assumé diverses responsabilités de direction générale.






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0