La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Société > Françoise HÉRITIER

Françoise HÉRITIER

anthropologue

Masculin / Féminin : raisons de la hiérarchie, voies vers l’égalité

mercredi 21 mai 2003 20h30


Françoise HÉRITIER examine, à la lumière de situations ethnologiques et historiques connues et de la pensée anthropologique, les raisons de l’inégalité établie dès les origines de l’humanité au sein de la différence sexuée (ce qu’elle désigne du terme de " modèle archaïque dominant ") et celles qui font croire en l’existence d’une issue à cette situation universelle.

Très précisément, la modification récente des législations occidentales accordant le droit à la contraception aux femmes est le moteur et le levier vers l’égalité, en ce que ce droit leur reconnaît et leur assure le statut de personne.

Françoise HÉRITIER examine également la nature profonde des points de résistance les plus forts à cette évolution.


24 mai 2003

Françoise Héritier : « La difficile conquête du droit des femmes »

L’anthropologue Françoise Héritier était l’invitée avant-hier de la Liberté de l’esprit à la salle du Chapeau-Rouge. Devant 150 spectateurs environ, elle a expliqué les raisons de la hiérarchie hommes-femmes.

L’homme a développé depuis toujours un système de pensée valorisant le masculin et dévalorisant le féminin. Françoise Héritier combat farouchement ce « rapport archaïque » entre les deux sexes. Elle rappelle Aristote, pour qui la femme était « une matière, un terreau prolifique » soumise à l’homme. « Cette pensée nous apparaît lointaine mais subsiste, à notre corps défendant », estime-t-elle, avec une certaine gravité. Ce schéma explique l’« assignation » à laquelle les femmes sont encore soumises. « Au même titre que la répartition sexuelle des tâches, il existe une répartition sociale des tâches », poursuit l’anthropologue. Dans la marche vers l’égalité avec l’homme, Françoise Héritier évoque un moment clef : la légalisation de la contraception qui « confère aux femmes le statut de personne décidant de leur futur. Jusqu’alors, elles n’étaient pas des personnes de droit ! » Se dirige-t-on pour autant vers une égalité hommes-femmes ? Françoise Héritier se montre sceptique. « La contraception n’est une conquête que si elle s’accompagne d’autres droits : le choix du concubin, le refus de la répudiation, le consentement au moment du mariage, l’âge minimum du mariage... Dans nombre de pays, et notamment en terre d’Islam, des femmes sont privées de leurs droits fondamentaux. La polygamie est présentée par ses défenseurs comme un système protégeant la femme de la mise à la rue ! L’égalité demeure difficile à construire ».

* Gilles Carrière



Biographie

Françoise HÉRITIER est anthropologue africaniste. Elle a travaillé sur le terrain au Burkana-Faso (ex-Haute Volta) chez les Samo, Mossi, Pana, Marka et Bobo, ainsi qu’au Mali chez les Dogon. Spécialiste des questions de parenté et d’alliance, elle a travaillé à résoudre la question du fonctionnement des systèmes semi-complexes d’alliance (cf. " L’exercice de la parenté ", 1981), a réfléchi sur la question de l’inceste et élaboré le concept d’ "inceste du deuxième type " (cf. " Les deux sœurs et leur mère ") : à partir de la notion de " valence différentielle des sexes ", a travaillé sur les rapports du masculin et du féminin (cf. " Masculin/Féminin. La pensée de la différence ", puis sur la violence (cf. " De la violence I et II). Son cours au collège de France a porté pendant 18 ans sur le corps et les substances.

Elle a dirigé le Laboratoire d’Anthropologie sociale pendant 18 ans et y dirige maintenant les travaux de l’équipe Corps et Affects. Ses thèmes de recherche sont : parenté et alliance, fonctionnement des systèmes semi-complexes d’alliance, identité, inceste, valence différentielle des sexes, substances, corps et affects.

Françoise HÉRITIER est Professeur Honoraire au Collège de France et Directeur d’Études Honoraire des Hautes Études en Sciences Sociales.

Elle co-anime actuellement un séminaire de recherche à l’E.H.E.S.S d’analyse de textes historiques sur la parenté datant de la période de transition entre l’âge classique et la fin du Moyen-Âge (avec Laurent Barry, Gérard Detille, Anita Guerreau-Jalabert, Yan Thomas).

Parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, Françoise HÉRITIER est membre de l’Académie universelle des Cultures ; membre de l’Academia Europaea ; Présidente de l’Association Française des Femmes ; membre du Conseil National pour les personnes âgées : membre du Comité consultatif national d’Éthique pour les Sciences de la Vie ; vice-présidente de la Fondation Médéric-Alzheimer ; membre correspondant de l’Académie des Sciences de Buenos-Aires ; ancienne présidente du Conseil National du SIDA ; ancien membre du Conseil Économique et Social (section relations extérieures), au titre de conseiller extérieur (1995/1997) ; ancien membre du Haut Conseil de la Francophonie et du haut Conseil de la Population et de la Famille, ancien membre du Conseil d’administration du CNRS, du Comité d’Éthique pour les Sciences du CNRS, du Conseil national du Développement des Sciences humaines et sociales ; ancien représentant de la France au Conseil de l’Université des Nations-Unies.

Pour ses travaux sur le fonctionnement des systèmes semi-complexes de parenté et d’alliance, elle s’est vue décerner la médaille d’argent du CNRS au titre des Sciences Humaines en 1978.

Françoise HÉRITIER est Officier de la Légion d’Honneur ; Grand Officier de l’Ordre National du mérite ; Commandeur des Arts et Lettres ; Palmes Académiques, Docteur Honoris Causa de l’Université Libre de Bruxelles ; Docteur Honoris Causa de l’Université de Lausanne.

Publications

- "L’exercice de la parenté ", Paris, Le Seuil-Gallimard, 1981, Collection Hautes Études
- "Les complexités de l’alliance " :
o Vol 1. "Les systèmes semi-complexes ", 1990
o Vol 2. "Les systèmes complexes d’alliance matrimoniale ", 1991
o Vol 3. "Économie, politique et fondements symboliques (Afrique) ", 1993
o Vol 4. "Économie, politique et fondements symboliques ", 1994, Paris, Éditions des Archives contemporaines (avec Élisabeth Copet-Rougier)
- "Les deux sœurs et leur mère , Anthropologie de l’inceste ", Paris, Éditions Odile-Jacob, 1994
- "Masculin/Féminin. La pensée de la différence ", Paris, Éditions Odile-Jacob, 1996
- "Séminaire de Françoise HÉRITIER ; De la violence I, 1996 ; De la violence II, 1999 ", Éditions Odile-Jacob






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0