La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers  |  Contact

Accueil > Société > Henriette WALTER

Henriette WALTER

Professeur émérite de linguistique à l’Université de Haute-Bretagne

Le français dans tous les sens

jeudi 1er avril 2004 20h30

Le français raconté comme une histoire, en prenant pour fil conducteur les seuls évènements qui ont eu un impact sur la langue : après le temps des Gaulois, l’importance de la conquête romaine, puis les invasions germaniques et l’intermède des Vikings, le temps des dialectes, celui du bon usage, suivi par celui de l’École, enfin le temps des médias et du langage "branché".


3 avril 2004

Henriette Walter : « La langue française va bien »

Henriette Walter est une linguiste de renom à qui l’on doit notamment « L’aventure des langues en Occident » (1994), un best-seller qui s’est écoulé (sans compter les rééditions en poche), à quelque 120.000 exemplaires ! Elle était, jeudi, l’invitée de la Liberté de l’esprit et a répondu, peu avant sa conférence consacrée à l’histoire du français, aux questions du Télégramme.

Quel est aujourd’hui l’état du français, face à l’anglais tout particulièrement ? « La question est double. En France, tout le monde ou presque est obnubilé par l’envahissement de l’anglais. Mais on oublie de voir les cas où la langue française résiste. Prenons un exemple : il y a une dizaine d’années, le mot doping était couramment employé. On parle aujourd’hui de dopage. Sur le plan international, la place de notre langue est délicate. Dans des grandes institutions comme l’ONU, le français conserve son statut officiel mais les documents dans notre langue sortent bien souvent avec du retard par rapport à l’anglais. Globalement, la langue française va bien, car elle s’adapte au monde qui change. Mais il faut faire preuve de vigilance... » Le danger, pour le français, n’est-il pas de se figer dans un académisme ronronnant ? « L’Académie française est moins sectaire qu’elle ne l’était auparavant, même si des romanciers, particulièrement raides, refusent toujours l’arrivée de mots nouveaux, ceux qui sont anglo-saxons en tout premier lieu. Cet extrémisme ne mène à rien, car il n’existe pas de langue pure. La langue la plus impure qui existe est l’anglais. Germanique dans sa structure grammaticale, elle est majoritairement romane par son vocabulaire. Ce qui n’a pas nui à son développement, bien au contraire ! » Que pensez-vous de l’initiative toute récente de Bernard Pivot consistant à « sauver 100 mots de la langue française » ? « La démarche est intéressante. Mais ce n’est pas parce qu’un mot quitte un dictionnaire qu’il disparaît forcément de notre vocabulaire. Lors de la mise à jour des dictionnaires, des mots entrent. D’autres, fatalement, sortent. Mais quand un mot est chassé d’un dictionnaire, il n’y a de véritable enquête en amont. Ceux qui rédigent les dictionnaires se débarrassent de mots au feeling, sans véritablement se soucier de leur importance au sein de la communauté. D’un autre coté, s’il fallait conserver tous les termes de notre langue, les dictionnaires seraient beaucoup plus épais, moins faciles à utiliser et beaucoup plus coûteux ! ».



Biographie

Henriette WALTER est Professeur émérite de linguistique à l’Université de Haute-Bretagne, Présidente de la Société Internationale de Linguistique Fonctionnelle, membre du Conseil International de la langue française et Chevalier de la Légion d’Honneur.

Publications

Ses activités de chercheur la conduisent en outre à mener des enquètes phonologiques ou lexicales sur le terrain, magnétophone en main, et à rédiger des ouvrages de linguistique, soit très spécialisés comme :.

- Le dictionnaire de la prononciation française dans son usage réel" (en collaboration avec le grand linguiste André Martinet, Droz) ou
- La dynamique des phonèmes dans le lexique français contemporain"

soit destinés à un public plus vaste, comme :

- Le français dans tous les sens", Grand Prix de l’Académie française 1988, Robert-Laffont)
- Des mots sans culottes" (Robert-Laffont)
- Le dictionnaire des mots d’origine étrangère" (avec Gérard Walter, Larousse)
- L’aventure des langues en Occident", Prix spécial de la Société des Gens de Lettres et Grand Prix des Lectrices de Elle 1994 (Robert-Laffont) ou
- L’aventure des mots français venus d’ailleurs", Prix Louis Pauwels 1998 (Robert-Laffont)

Après

- Le dictionnaire d’ici, de là, de là-bas", édité chez Jean-Claude Lattès et
- Le dictionnaire du français régional de Haute-Bretagne" avec Philippe Blanchet, chez Bonneton, elle a publié
- Honni soit mal y pense, ou l’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais" (Robert-Laffont)

en collaboration avec Pierre Avenas, elle vient de publier

- L’étonnante histoire des noms de mammifères ou de la musaraigne étrusque à la baleine bleue"






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0