La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers  |  Contact

Accueil > Justice > Claire BRISSET

Claire BRISSET

journaliste, défenseur des enfants

Le droit des enfants, une idée neuve dans notre tradition politique

jeudi 13 mai 2004 20h30

JPEG - 10.2 ko

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, Claire Brisset a commencé sa carrière politique au service économique et social du Figaro (1970-1977). Entrée au Monde en 1977 au sein du service « société », elle y traite de nombreux sujets liés aux thèmes de la santé et des questions sociales, en France et à l’étranger. En 1985, elle participe pendant un an à la création du quotidien économique La Tribune. Elle rejoint l’année suivante l’Unicef où elle exerce notamment le poste de directrice de l’information pour l’Europe à Genève.


Missions à l’étranger

Au cours de ces douze années au sein de l’organisation internationale, Claire Brisset effectue de très nombreuses missions à l’étranger (Afrique, Proche-Orient, Asie, Amérique latine) pour évaluer la situation des enfants dans les domaines de la santé, de l’éducation. Elle s’intéresse en outre à la lutte contre le travail des enfants et leur enrôlement dans les armées... Claire Brisset est aujourd’hui « Défenseure des enfants ». Sa mission, fixée par la loi du 6 mars 2000, répond à quatre objectifs parmi lesquels l’identification des « dysfonctionnements collectifs portant atteinte aux droits de l’enfant en France, de façon à concevoir des remèdes ».



15 mai 2004

Claire Brisset voudrait des maisons de l’adolescence

Claire Brisset était jeudi soir l’invitée, à la salle du Chapeau-Rouge (Quimper), de la Liberté de l’esprit. Cette ancienne journaliste a été nommée en mai 2000, pour six ans, « Défenseur des enfants » sur décision du Parlement français.

Elle a accepté de répondre aux questions du Télégramme avant sa conférence. En quoi consiste exactement votre mission de « défenseur des enfants » ? Mes fonctions sont multiples et concernent aussi bien les enfants vivant en France que les enfants français à l’étranger. Je traite des cas individuels, m’intéresse aux dysfonctionnements liés aux leurs droits, donne mon avis sur les lois en cours ou en chantier qui les concernent. Et puis j’informe. Bien entendu, je ne suis pas seule à effectuer ce travail. 25 personnes m’entourent à Paris et je dispose de 44 correspondants dans l’ensemble du pays. Notre autorité, indépendante, dépose chaque année un rapport au Président de la République. Qui peut vous saisir ? Les enfants eux-mêmes, leurs parents, ainsi que les associations d’utilité publique. A ce jour, 5.000 dossiers ont été traités et ces derniers ne cessent d’augmenter ! Quels sont les dossiers qui vous tiennent particulièrement à coeur ? L’adolescence. Il n’y a pas de politique de l’adolescence en France. A l’école, on parle d’élève mais jamais d’enfant ! Environ 15 % des ados de notre pays sont en souffrance. Un adolescent qui va mal dirige son agressivité contre lui-même ou les autres, la famille tout particulièrement. Je milite pour la création d’une Maison de l’adolescence par département. Il en existe une au Havre, elle est formidable ! Une équipe pédagogique qualifiée y est présente. Son message au jeune en difficulté est le suivant : « On va t’aider ! » Vous pointez également du doigt l’encadrement de la petite enfance... Dans le contexte actuel, mettre un enfant de deux ans dans une classe de 25 à 30 élèves ne me semble pas bon. Il y a un défaut de prise en charge manifeste. Les contraintes de la vie professionnelle font que les parents ne peuvent pas faire autrement. Il y a ici des choses à revoir... Défenseur des enfants : 104, boulevard Auguste-Blanqui 75013 Paris



Biographie

JPEG - 41.1 ko

Claire Brisset, journaliste pendant seize ans (au Figaro, au Monde, puis au Monde diplomatique), a aussi travaillé douze années pour l’Unicef (en tant que directrice de l’information).

Le 4 mai 2000, elle a été nommée pour six ans défenseur des enfants par le conseil des ministres (gouvernement Jospin). A cette époque, elle dénonça d’une part la situation des droits de l’enfant mais rappela qu’en France il n’y avait pas de violation grossiére des droits des enfants.

« La notion de droits de l’enfant ne doit pas effectivement se réduire à la prise en charge des enfants maltraités. Elle est bien entendu, infiniment plus large. Il ne s’agit pas de percevoir la défense des droits de l’enfant comme se bornant à lutter contre l’inceste, les viols et les diverses formes de maltraitance. La notion de droits de l’enfant est aussi une notion positive, ce qui veut dire qu’ils ne doivent pas être considérés comme seulement en creux. On ne peut pas dire que les droits de l’enfant fassent l’objet, en France, de violations grossières. Dans mes fonctions antérieures, j’ai dû voyager dans des pays où régnaient une extrême pauvreté, des guerres et où les droits des enfants étaient et sont encore massivement violés. Ce n’est pas le cas chez nous, ni dans les textes, ni dans les faits. » in Claire Brisset, défenseure des enfants, Les droits de l’enfant rencontrent de la résistance,Ed.Lien social,Numéro 554, 30 novembre 2000

Son mandat s’est achevé le 3 mai 2006. C’est Dominique Versini qui lui a succédé.

En 2005, elle avait rédigé un ouvrage dans lequel elle brossait un tableau sans concessions de la situation de l’enfance en France et en appelait à une véritable mutation des mentalités, afin de promouvoir "le droit à l’enfance". (15 millions d’enfants à défendre)

Elle est membre du Haut conseil de la population et de la famille.

Le 1er septembre 2008, elle a été nommée médiatrice de la Ville de Paris[1] Elle remplace à ce poste une élue, Frédérique Calandra, devenue maire du 20e arrondissement le 29 mars 2008.

Bibliographie
- Claire Brisset, Rendre justice aux enfants, Éditions Anne Carrière
- Claire Brisset, 15 millions d’enfants à défendre, Editions Albin Michel, 2005


Voir en ligne : http://www.droitsenfant.com/






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0