La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers  |  Contact

Accueil > International > Clément THERME

Clément THERME

assistant de recherche à l’Institut français de relations internationales (Ifri)

L’Iran dans les relations internationales

mardi 10 avril 2007 20h30

Clément Therme, docteur en sociologie (EHESS, Paris) et docteur en histoire internationale de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID, Genève) est chargé d’enseignement à l’Institut d’études politiques de Paris


Enregistrements audio de la conférence-débat

Présentation

Conférence

Débat


JPEG - 14 ko

Depuis l’élection du président Ahmadinejad en juin 2005, l’image de l’Iran s’est particulièrement dégradée auprès de l’opinion publique internationale.
Cette image n’était pourtant pas particulièrement positive depuis 1979 et la révolution islamique.
Il s’agira, au cours de la conférence, de déterminer si l’Iran peut devenir un état "normal" sur la scène internationale et quelles sont les conditions qui pourraient permettre cette normalisation des rapports entre l’Iran et l’étranger.
Après avoir analysé la politique étrangère de l’Iran vis-à-vis de l’Occident et vers l’Asie, nous nous focaliserons sur les perceptions de l’opinion publique iranienne ; que pensent les Iraniens des Occidentaux, des Russes ou des Chinois ? Dans quelle mesure l’Iran est coupée du reste du monde ? Quelles sont les chances d’aboutir à un règlement pacifique de la crise nucléaire iranienne ?



PNG 12/4/07

JPEG

Clément Therme enseigne à l’Institut français des relations internationales.

Liberté de l’esprit : complexe Iran

Spécialiste du monde perse, enseignant à l’Institut français des relations internationales (Ifri), Clément Therme était l’invité de l’Association la Liberté de l’esprit, mardi soir, salle du Chapeau-Rouge. Il a évoqué, devant 60 spectateurs environ, la situation actuelle de l’Iran. Près de 30 ans après la chute du Shah, quelle est la situation économique de l’Iran ? La population iranienne n’est pas satisfaite des résultats économiques, l’inflation y est galopante. Mais le régime utilise la rente pétrolière pour contrôler les mécontentements. L’essence, comme le pain, sont subventionnés, les effectifs de l’administration sont pléthoriques. Il y a un appauvrissement lié à la politique nataliste des années 80 mais le régime peut se targuer de l’alphabétisation et de l’électrification des villages. Comment expliquer les tensions perpétuelles entre la République islamique et la communauté internationale ? La révolution se nourrit de confrontations. Comment faire la révolution sans le mythe de l’ennemi extérieur ? L’attaque américaine contre l’Irak en 2003 a renforcé l’Iran. La population du pays a peur de la force militaire US. En prenant, très récemment, en otages des marins britanniques, le gouvernement iranien a lavé sans trop de risques l’affront des sanctions internationales. Le message à l’adresse de la communauté internationale était le suivant : « Si vous faites pression sur nous, on peut faire pression sur vous ! » Quel sort la République islamique réserve-t-elle à la jeunesse du pays ? Une certaine partie de la jeunesse, la jeunesse éduquée de Téhéran pour être plus précis, aspire à un mode de vie plus libre. Elle n’accepte pas les interdits. Il y a, à Téhéran, des coffee-shops - l’équivalent de nos cafés modernes - qui sont des lieux de rencontres entre jeunes filles et jeunes garçons. Le jour de la Saint Valentin, ils s’y ruent, comme par défi. La société iranienne est en voie de modernisation, elle évolue plus rapidement que le régime. La femme iranienne fait deux enfants en moyenne. Dans les grandes villes, elle choisit son mari ! Quelle est la nature des liens entre l’Iran et le monde arabe voisin ? Les Iraniens ont un attachement très fort à leur histoire ancienne ; ils se focalisent sur l’Antiquité, un peu comme les Grecs. Ils conservent la mémoire d’avoir été une grande civilisation avant l’invasion arabe au VIII e siècle. Culturellement, l’Iran est en rivalité avec le monde arabe, tout en maintenant une convergence religieuse fondée sur l’Islam. Les rapports entre Téhéran et le monde arabe sont compliqués : le nationalisme culturel est très fort en Iran, mais le régime tient en parallèle un discours pro arabe. Rien n’est simple dans cette partie du monde : n’oublions pas qu’il y a lutte au Moyen-Orient entre l’Iran chiite et l’Arabie Saoudite sunnite. »



Biographie
Clément THERME est assistant de recherche à l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI).
Doctorant à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et à l’Institut de Hautes Etudes Internationales de Genève (IUHEI) depuis 2004.
Titulaire d’un Master en relations internationales de l’IUHEI obtenu en 2004.
Boursier de l’Institut Français de recherche en Iran( IFRI) d’avril à juin 2006,puis chercheur de passage à l’IFRI de Téhéran de décembre à mars 2007.

Publications
* "L’entente stratégique russo-iranienne", Perspectives Maghreb/ Moyen-Orient, mai 2006.
* "Quel avenir pour les relations russo-iraniennes ?", Fondation GIPRI, janvier 2007.
* Plusieurs articles publiés pour le journal électronique www.caucaz.com


Les Midis de l’iReMMO : Ce qui change en Arabie Saoudite

Lundi 1er juin 2015




Messages

  • MAIS COMMENT FAIT CET IDIOT POUR ETRE AUSSI NAIF PEUT ETRE QU’ IL A UN PARENT EN IRAN.....TROP NUL !!

    • Nous avons la un esprit intelligent fort de plusieurs années d’etudes, de voyages, et la confiance semble t il d’expert en vue.
      votre commentaire n’apporte rien si ce n’est de l’agréssivité, ayez le courage de votre opinion sur ce que vous voulez bien qualifier de naïveté, et battez vous sur le terrain des idées.
      son travail mérite le respect, et vos opinions d’etre argumenté.



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0