La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers·cières  |  Contact

Accueil > Histoire > Philippe RAYNAUD

Philippe RAYNAUD

politologue spécialiste de philosophie politique.

La Déclaration des Droits de l’homme

vendredi 1er juin 1990 20h30


Un texte explosif

Soixante-dix personnes jeudi soir, au Chapeau-Rouge, pour la conférence de P. Raynaud sur " La Déclaration des Droits de l'homme ". Une conférence bien dense où se conjuguaient la réflexion philosophique et l'information historique.

P. Raynaud a évoqué les antécédent de la Déclaration et les circonstances de son élaboration. Il a noté l'originalité de cette Déclaration qui se situe avant et au-dessus de la Constitution, cette dernière étant une tentative concrétisation du texte des droits. Il signala aussi les controverses entre les constituants pour la rédaction de certains articles.

L'essentiel de l'intervention porta sur l'économie interne de la Déclaration. P. Raynaud expliqua les éléments de la " philosophie des lumières " permettant de comprendre le " légicentrisme " de ce texte. " La place et le rôle de la loi, expression de la volonté générale, sont la conséquence d'une double tradition politique. Une politique de la raison et une politique de la volonté ". Le conférencier traita alors de l'originalité et de l'influence de Rousseau et de son " Contrat social ".

Une soirée bien agréable avec cette réflexion sur ce texte inépuisable et énigmatique, traversé de tensions, mais réellement révolutionnaire en 1789.

En conclusion, une question pour aujourd'hui. La loi telle qu'elle est élaborée de nos jours, et dans son fonctionnement réel, est-elle conforme à l'esprit de 1789 ? Vaste question qui mériterait une autre conférence !

Jean-Yves BOUDÉHEN,


Biographie

Philippe Raynaud est ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de philosophie et de sciences politiques, et docteur en sciences politiques.

Il est actuellement professeur des universités en philosophie politique à l’université de Paris-II Panthéon-Assas. Il enseigne également à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), au Centre de recherches politiques Raymond Aron, ainsi qu’à l’institut d’études politiques de Paris.

Il est membre de l’Institut universitaire de France depuis 2004.

Il a collaboré à diverses revues, notamment Droits et la Revue Tocqueville, et a dirigé avec Stéphane Rials le Dictionnaire de philosophie politique des Presses universitaires de France.

Il est par ailleurs président de la fondation du 2 Mars, un groupe de réflexion républicain.

Ses recherches ont porté sur le libéralisme et la pensée républicaine en Europe et en Amérique. Il a mené une critique du multiculturalisme, de la place croissante du droit dans la société, et de l’articulation problématique entre les politiques de santé publique et les libertés individuelles.

Il publié des travaux sur les « nouvelles radicalités » et le pluralisme de l’extrême gauche.

Il a également travaillé sur la philosophie politique dans l’œuvre de Friedrich Nietzsche et a publié sur la philosophie de la civilité.

Il a préfacé ou édité des textes de Kant, Vico, Burke, Constant, Weber, Kelsen, Aron et Papaioannou.

Publications

  • Max Weber et les dilemmes de la raison moderne (1987), 2e
    édition, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », Paris,
    1996, 217 p. (ISBN 2-13047781-X) [prés. en ligne [archive]]
  • La Fin de l’école républicaine, avec Paul Thibaud, édité
    par la fondation Saint-Simon, Calmann-Lévy, coll. « Liberté de l’esprit
     », Paris, 1990, 228 p. (ISBN 2-7021-1909-3)
  • « No smoking ?”, Le Débat, nº 62, novembre-décembre 1990
  • « La démocratie saisie par le droit », Notes de la
    fondation Saint-Simon, nº 74, septembre 1995, 36 p.
  •  
    o Réédition dans Le Débat, nº 87, novembre-décembre 1995, p. 97–116
  • « Les philosophes et la civilité », in Ph. Roger (ed.),
    L’homme des Lumières. De Paris à Saint-Pétersbourg, Naples, Vivarium,
    Biblioteca europea, n° 2, 1995
  • Dictionnaire de philosophie politique, direction avec
    Stéphane Rials (1996), 3e édition, Presses universitaires de France,
    coll. « Quadrige / Dicos poche », Paris, 2003, 907 p. (ISBN
    2-13-052947-X) [prés. en ligne [archive]]
  • « Les nouvelles radicalités », Notes de la fondation
    Saint-Simon, nº 106, avril-mai 1999, 49 p.
  •  
    o Réédition dans Le Débat, nº 105, mai-août 1999, p. 90–116
  • « Un nouvel âge du droit ? », Archives de philosophie.
    Recherches et documentation, tome 64 cahier 1, janvier-mars 2001, p.
    41–56
  • L’Extrême Gauche plurielle. Entre démocratie et révolution,
    Autrement, coll. « Frontières », Paris, 2006, 201 p. (ISBN
    978-2-7467-0856-3) [prés. en ligne [archive]]


Portfolio





Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0