La Liberté de l'esprit La liberté de l'esprit
Association créée en 1989
Contribuer au débat citoyen sur les questions de société
Conférences et débats en Cornouaille
  Qui sommes-nous ?  |  Prochaines conférences  |  Saisons précédentes  |  Les conférenciers  |  Contact

Accueil > Société > Louis ROUSSEL

Louis ROUSSEL

conseiller scientifique à l’INED et professeur émérite à l’université Paris V-René Descartes.

L’avenir de la famille

jeudi 24 octobre 1991 20h30


Des mutations irréversibles

Près de cent quatre-vingts personnes ont assisté, jeudi soir, au théâtre municipal, à la conférence sur " L'avenir de la famille ", organisée par l'association " La liberté de l'esprit ".

" Les sociologues qui font de la prospection ne sont pas des prophètes, déclarait le conférencier Louis Roussel, conseiller scientifique à l'Institut national d'études démographiques, Mais à partir des données du présent, on peut, pour un futur proche (jusqu'en 2020), avancer cependant quelques hypothèses fort probables ".
 

Mutations

Louis Roussel s'attacha d'abord, après une rapide description de la famille traditionnelle, à décrire les mutations survenues depuis 1965 et qui ont modifié le " modèle familial ".

L'augmentation de l'espérance de vie, la coexistence de quatre générations, la croissance du divorce (un mariage sur trois), le changement de " sens " du mariage, la baisse de la natalité ... " Autant de changements survenus d'abord dans les pays scandinaves qui nous touchent aujourd'hui et déterminent nécessairement les deux ou trois prochaines décennies."
 

Les causes

La cause de ces mutations réside, selon Louis Roussel, dans la profonde modification, tant matérielle que légale, de la condition féminine. Modification due elle-même à une " lente maturation des besoins et des opinions. La famille ne se comprend qu'en relation avec le reste du champ social. La perte des " certitudes fondatrices " et la disparition du contrôle des grandes institutions sur la vie privée expliquent cette profonde mutation. Ce qu'on appelle encore la crise des idéologies. "
 

Et l'enfant dans tout ça !

Dans le contexte social sans repères définis, la famille n'est plus une " institution " mais " un simple arrangement précaire et donc révocable entre particuliers ".

Considérant quasiment impossible le retour à la situation antérieure, Louis Roussel ne se risque pas à décrire un scénario certain pour l'avenir. Il souligna, par contre, le problème majeur à ses yeux : " l'accroissement des difficultés à venir pour la socialisation de l'enfant et de l'adolescent. L'instabilité des unions, la prédominance du modèle matrilinéaire, le compartimentage des épisodes familiaux ... autant d'éléments qui concernent aussi en premier lieu l'enfant. "

L'avenir de la famille pour Louis Roussel ? " Impossible de dire que le probable se réalisera en fait. Mais face à cette indétermination du futur, la réflexion prospective peut nous faire envisager notre histoire."

Jean-Yves BOUDÉHEN,


Quatre générations sous le même toit ?

Jeudi soir, au théâtre, cette première conférence du cycle intitulé " Penser le XXIè siècle " s'est intéressée à des prospectives démographiques pas toujours réjouissantes ...

Troisième année d'existence pour l'association " La liberté de l'esprit ", présidée par Jacques Le Goff. Déjà, de nombreux habitués se sont passionnés par ces rendez-vous culturels.

L'année passée, les intervenants s'étaient penchés sur la bioéthique : tout un programme ... En 1989-1990, " Penser la Révolution " avait aussi donné lieu à une série de conférences, d'actualité en cette année de bicentenaire.

Avant-hier, Louis Roussel, professeur à l'Université de Paris V et chercheur à l'Institut national d'études démographiques, a suscité un débat sur le fruit de ses travaux. A partir des données démographiques de ces dernières décennies, il a tracé une logique de l'évolution.
 

Quatre générations

Il a ainsi dégagé les traits de la famille dans notre société jusqu'en 2025. A partir de l'augmentation de l'espérance de vie, d'une stagnation à un faible niveau de la fécondité, il a évoqué - par exemple - le problème que pourrait entraîner la co-existence dans une famille de quatre générations. Louis Roussel a illustré son propos : " Les grand-mères devront s'occuper de plus en plus, et en même temps, de leurs petits-enfants et de leur vieille mère " ...
 

Les " nouvelles " familles

L'importance que va prendre la " divorcialité " aura elle aussi des conséquences sur les familles. " les familles monoparentales, reconstruites, ou encore les " célibataires " entre deux unions, constitueront une part de plus en plus importante de notre société " a souligné le chercheur. Celui-ci a d'ailleurs ajouté : " Le divorce pour les enfants deviendra un vaste problème ".

Louis Roussel a résumé ces observations en soulignant qu'avant 2025 il n'y aura pas d'inversion de ces tendances. Il se refuse à élaborer des prévisions au-delà de cette année-là. Sa réflexion se base sur les chiffres actuels et suit donc une logique. Certains éléments extérieurs pourraient cependant la contrarier.

Une recrudescence du SIDA ou encore une crise économique pourrait modifier les mentalités. Louis Roussel ne le cache pas, bien au contraire.

Il est certain que jeudi soir le public passionné n'a pas manqué de retenir quelques-unes des enseignements de cette riche conférence. Ceux qui désirent approfondir ce sujet peuvent se référer au livre de Louis Roussel aux éditions Jacob : " La famille incertaine ".






Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La liberté de l'esprit, c/o Maison des associations, 53, impasse de l'Odet, 29000 QUIMPER
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0